Retour
MÉMOIRES DE PIERRE

CALAIS

Monument aux morts

Localisation : Face à la mairie à l’endroit occupé précédemment par Les Bourgeois de Calais déplacés à cette occasion. Malheureusement, ce monument fut détruit durant la seconde Guerre Mondiale.

Conflits commémoré :  1914-1918

Sculpteur-statuaire : Paul Moreau-Vauthier. Membre de la société des Artistes Français depuis 1895. Médaille d’argent à l’exposition de 1900 et médaille d’or en 1928. Chevalier de la Légion d’honneur en 1910, officier en 1928 au titre de la guerre. Auteur notamment du Mur au cimetière du Pére-Lachaise.

Matériaux employés : Pierre de Caen

Descriptif : D’après le devis détaillant la composition : « La France ou la Gloire entraîne les défenseurs de la Patrie attaquées. Le mouvement de cette figure symbolise l’élan magnifique de la nation française pendant la guerre. Le souffle qui développe ses drapeaux évoque le vent du large à Calais. Fantassins, mitrailleurs, aviateurs, marins se précipitent au devant des envahisseurs dont l’objectif est Calais, dans leur course à la mer. Au premier plan, un soldat enjambe le gradin de franchissement de la tranchée. Vers le sommet, apothéose du soldat français entouré des combattants alliés : Anglais, Belges, Italiens, Américains, Serbes et Portugais ».

Coût et financement : 225 000 francs (dont 22 500 d’honoraires d’architecte). La souscription rapporta 108 615 francs 65 centimes


Dans son édition du 13 mai 1923, le journal La Croix du Pas-de-Calais rapporte la constitution du comité d’érection du monument aux morts de Calais :

Dans sa séance du vendredi 27 avril dernier, le conseil municipal a nommé, pour s’occuper du monument aux morts, une commission composée, sous la présidence de M. Duqueno-Martel, maire de Calais, de MM. Liébaert, Dognin, Touret, Collet, Laporte, Vincent, Lesage, conseillers municipaux ; Apeness, adjoint au maire ; Camys, président de la LPMV ; Loorius, président des vétérans des armées de terre et de mer ; Pagniez, président de la chambre de commerce, et Andrique, membre de la commission de contrôle de l’école d’art décoratif et industriel.
Cette réunion s’est réunie pour la première fois le mercredi 2 mai, à la mairie. Le bureau a été aussitôt constitué comme suit :
Président : M. J. Duqueno-Martel,
Premier vice-président : M. Apeness, premier adjoint au maire,
Deuxième vice-président : M. Camys, président de la LPMV,
Secrétaire-rapporteur : M. Lesage.
Après un échange de vue, la commission a décidé, à l’unanimité moins une voix, de proposer au conseil municipal l’érection d’un monument spécial et non l’aménagement du monument actuel du Souvenir français.
Puis, elle a fixé en principe, à 250000 francs la somme qu’il conviendrait de réunir pour réaliser ce projet.
Un programme de concours sera établi par une sous-commission composée de MM. Camys, Andrique et Lesage.
Enfin, dans l’impossibilité où se trouvent ses membres de se rendre de porte en porte pour solliciter les souscriptions, la commission a décidé de demander le concours de la presse locale pour l’ouverture, dans ses colonnes, d’une souscription publique dont le produit sera versé au receveur municipal.
Par des démarches personnelles, les membres de la commission s’efforceront, d’autre part, de réunir le surplus des sommes nécessaires.








Si il vous plaît d'utiliser les informations de ce site pour un usage quelconque, merci de faire mention de vos sources