Retour
MÉMOIRES DE PIERRE

ÉTAPLES

            Commune titulaire de la croix de guerre 14-18 (25 septembre 1920)

Monument aux morts




Localisation :
Erigé à l’origine sur la place d’Etaples, le monument a été déplacé au cimetière en août 1937

Conflit commémoré : 
1914-1918

Marbrier : L’auteur du monument est Augustin Lesieux. Il a confié à un autre sculpteur, Atenni, le soin de dégrossir la pierre

Date d'inauguration : 28 décembre 1924, en présence du général POTEZ

Matériaux employés : Pierre de Vilhonneur
   



Texte de l'épitaphe :

A la gloire des enfants d’Etaples, morts pour la France

Descriptif : Un marin désigne à son camarade fantassin, porte-drapeau de la patrie, l’Alsace-Lorraine sur une carte de la France. C’est pour reconquérir cette région dont la France a été spoliée, qu’ils sont allés à la mort

Coût et financement : 32.000 francs. Une souscription a permis de financer la moitié du coût du monument. Mais la commune a dû emprunter 8.500 francs au Crédit Foncier pour boucler la dépense


   Liste des noms inscrits au monument aux morts :

Liste des victimes d’Etaples en 1914-1918 :
Bombardement du 19 mai 1918 : 2 tués

Bombardement du 30 mai 1918 : 27 tués dans la cave du numéro 107 de la rue des Camiers.
CALOIN Henri (16 ans)
COUSIN Antoine (45 ans)
COUSIN Emilie (44 ans)
COUSIN Victor (25 ans)
COUSIN Henri (19 ans)
COUSIN Victor (16 ans)
COUSIN Lucien (15 ans)
COUSIN Maurice (10 ans)
COUSIN Pierre (7 ans)
COUSIN Marie (4 ans)
GOSSELIN Matie (70 ans)
HAGNERE Nicolas (59 ans)
HAGNERE Eugène (57 ans)
HAGNERE Elise (26 ans)
HAGNERE Antoinette (20 ans)
HARLE Zela (21 ans)
HARLE Estelle (17 ans)
HARLE Alfred (16 ans)
HANQUEZ Eugène (40 ans)
HANQUEZ Marguerite (10 ans)
LEMOINE Suzanne (37 ans)
LOTH Julie (45 ans)
PERRAULT Angèle (31 ans)
RAMET Julie (56 ans)
RAMET Louise (53 ans)
SAILLY Suzanne (4 ans)

Bombardement du 3 juin 1918 : 2 tués au Viaduc dont FOURRIER

Bombardement du 30 juin 1918 : LECLANCHE-DELAPORTE Françoise

Bombardement du 25 juillet 1918 : 12 tués dans la cave du numéro 17 rue de la Gare (actuelle rue Maurice Raphaël).
BAILLET Maurice (12 ans)
BAILLET Marcel (5 ans)
DUBAIL Edouard (52 ans)
DUBAIL Henri (14 ans)
HAGNERE Henri (5 ans)
KROOCKMANN Louis (16 ans)
MACQUET Michel (50 ans)
MACQUET Germaine (18 ans)
MACQUET Simone (14 ans)
NERAT Eugène (36 ans)
NERAT Angèle (28 ans)
La douzième victimes ne put être identifiée

Bombardement du 11 septembre 1918 : MOREL Alexandre

Morts pour la France :


ANSART Eugène
ARBON Henri
BECQUELIN Ernest
BIGOT Joseph
BIGOT Pierre
BLAISE Louis
BOMY EMILE
BRASSEUR Marius
BRIHIER Camille
BRIHIEZ Hubert
BURET Marcel
BURGA Paul
CALOIN Henri
CALOIN Jean
CALOIN Oscar
CANIVET Gaston
CARON Eugène
CARON Victor
CARON Victor Pierre
CAYEZ Henri
CHAVALLE Daniel
CHEVALIER Victor
CODRON Auguste
CODRON Léon
COURTOIS Alphonse
COUSIN Antoine
COUSIN Charles
COUSIN Gaston
COUSIN Henri
DACHICOURT Camille
DACHICOURTJules
DACHICOURT Marc
DACHICOURT Pierre
DACHICOURT Victor
DACHICOURT Ernest
DACHICOURT Ernest Henri
DARRAS Paul
DELAPORTE Théodore
DELATTRE Emmanuel
DELHAYE Fernand
DELRUE Lucien
DEPREZ Georges
DESCHARLES Jean
DUBOIS Emile
DUBOIS Eugène
DUHAMEL Pierre
DUPUIS Jules
FAIT jules
FAMECHON Adolphe
FOEES Charles
FOURNIER Henri
FOURRIER Oscar
FOURURE Paul
FRANCOIS Georges
FRANCOIS Maurice
GEORGES Gabriel
GOSSELIN Pierre
GOSSELIN Henri
GOSSELIN Jean-Baptiste Emile
GOSSELIN Jean-Baptiste
GOSSELIN Jules
GRESSIER Charles
GROUT Jules
GROUT Léon
GUERVILLE Maurice Jean-Baptiste
GUERVILLE Maurice Emile
GUILBERT Alcide
HAGNERE Ernest
HAGNERE Jules
HAGNERE Louis
HAGNERE Pierre
HAGNERE Oscar
HAGNERE Victor
HANIN Charles
HANIN Lucien
HAVIEZ Charles
HENO Louis
HIVART Emile
HOLUIGUE Jean Marie
HORNOY Alfred
HUBAIL Raoul
HUMEZ Maurice
JOFFROY Jules
LAGNEAUX Jules
LAMOUR Hippolyte
LAMOUR Joseph
LAMOUR Marc
LAMOUR Maurice
LAMOUR Pierre
LAMOUR Pierre
LAMOUR Pierre Louis
LAMOUR Pierre
LAMOUR Pierre
LAMOUR Pierre Victor
LAMOUR Pierre Nicolas
LANCEA Henri
LANS Georges
LATOUR Alphonse
LEBLOND Louis
LECOCQ Henri
LECUYER Désiré
LECUYER Auguste
LEFRANC Georges
LEFRANC Victor François
LEFRANC Victor
LELOUTRE François
LEMAITRE Edouard
LEMEUNIER Antoine
LEPINGLE Joseph
LEPRETRE Armand
LEPRETRE Antoine
LEPRETRE Antoine Pierre
LEPRETRE Ernest Victor
LEPRETRE Ernest Robert
LEPRETRE Jules
LEPRETRE Louis
LEPRETRE Victor
LEPRETRE Antoine Jean-Baptiste
LESUEUR Jean-Baptiste
LHUILIER Louis
LOCCIDENT Paul
LOTH Victor
LOTHELIER Arthur
MAILLARD Auguste
MAILLARD Emile
MAISON Alexandre
MARGOLLE Charles
MARGOLLE Jules Victor
MARGOLLE Victor
MENUGE Alfred
MENUGE Jean-Marie
MERLIN Eugène
MERLOT Fernand
MINET Paul
MONTEWIS Jules
MORICE René
NANDOT Georges
NICOLAS Pierre
NOIRET LouisNOREL Jules
PAUCHET Fulgence
PAUCHET René
PELICIER Lucien
PENEL Florent
PERRAULT Alexandre
PERRAULT Charles
PERRAULT Paul
PICOT Auguste
PICOT Ernest
PICOT François
PIE Marie-Alphonse
PLET Emile
POTTIER Cassidor
PRUVOST Charles
RAMET Adolphe
RAMET Charles Joseph
RAMET Charles Ernest
RAMET Léon
RAMET Pierre Oscar
RAMET René Pierre
RAMET Charles Henri
ROUTIER Louis Jean-Baptiste
ROUTIER Emile
ROUTIER Pierre Louis
SAILLY Albert
SAILLY Charles
SAILLY Ernest
SAILLY Pierre Charles
SAUVAGE Emile
SAUVAGE Jules
SEILLIER Eugène
SOUFFLET Victor
TANFIN Arsène
THERIER Léon
THUEUX Marc
TIEFFRY Jules
TROUSSEL Emile
TRUPIN André
VAMBRE Albert
VAMBRE Ernest
VILLENEUVE Ernest
VILLENEUVE Léon
VIMEUX Maurice
WADOUX Lucien
WYART Jean-Baptiste

Morts en Afrique du Nord :
CODRON Antoine-Narcisse-Florent, né le 21 juin 1934 à Etaples, soldat de 2e classe au 18e régiment de chasseurs parachutistes, mort pour la France le 13 décembre 1956 à Djidjelli (Algérie)

LECERF Claude-Michel-Yves, né le 16 juillet 1935 à Gournay, sous-lieutenant au 24e régiment de dragons, mort pour la France le 11 mai 1957 dans la région de Sétif (Algérie)

BONVOISIN Jean-Jules-Ernest, né le 18 avril 1935 à Etaples, sergent au 1/22e RI, mort le 24 février 1958 dans le secteur de Montenotte (Algérie)

BRICHE Oscar, mort le 12 juillet 1957 à l’hôpital de Berck, des suites de ses blessures
[pas vu sur mémoires des hommes]

SIMON Guy-Maurice-Octave, né le 13 mars 1933 à Etaples, sergent au groupement d’aviation légère d’appui à l’Alma, mort pour la France le 1er juillet 1958 à l’Alma-Marine (Algérie)

Le journal la Croix du Pas-de-Calais rapporte l’inauguration du monument aux morts d’Etaples dans son édition du 4 janvier 1925 :

Dimanche, la ville d’Etaples a inauguré le monument élevé par souscription publique à ses 220 enfants morts au champ d’honneur, à ses 40 victimes civiles. La cérémonie était présidée par le général Potez. Dès 9 heures, la municipalité et les invités étaient réunis à l’hôtel de ville où le cortège se forma pour se rendre à l’église.
Il comprenait les gendarmes, les sapeurs-pompiers commandés par le lieutenant Cantin ; la musique municipale la Lyre Etaploise, la société colombophile, le racing club étaplois, les membres des familles nombreuses, la société de secours mutuels, la fédération des sous-officiers, la 104e section des vétérans, l’union nationale des combattants, les réformés, les veuves de guerre et les parents, les pupilles et orphelins, le général Potez, le sous-préfet, le conseil municipal et les invités.
A dix heures, une messe solennelle fut célébrée en l’église Saint-Michel, par l’abbé Gaillot, doyen d’Etaples. Aux premières places on remarquait autour de la municipalité, les membres du conseil municipal, les délégations de sociétés avec leurs bannières ou drapeaux, le général Potez, MM. Peyriga, sous-préfet de Montreuil, Théret, sénateur ; le colonel Goodland, directeur du service des sépultures britanniques en France ; Masson, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées en retraite ; le colonel Day et la délégation britannique d’Etaples et de Trépied ; le docteur Guilluy, président de l’association des anciens combattants ; MM. Toussaint et Roux-Bigot, adjoints au maire ; Sénéchal, juge de paix honoraire ; Recoussine, maire de Paris-Plage et le docteur Malingre, conseiller général, maire de Berck ; la plupart des maires de la région ; Monthuy et Bataille, conseillers d’arrondissement ; De Beaumont, avoué à Montreuil ; le lieutenant Lempereur, commandant la gendarmerie de l’arrondissement ; Sagot ; Véron, notaire ; Géneau-Delaporte ; Danel, ingénieur des Ponts et Chaussées ; Abel Montador, administrateur principal de la marine, à Boulogne ; le capitaine Sergent, du 110e RI ; Sénéchal, lieutenant de douanes ; Seradour, agent maritime ; William Piggot secrétaire en chef de la mairie, etc.
A l’évangile, M. l’abbé Bridoux, de Boulogne, aveugle de guerre, parla éloquemment du grand sacrifice des morts de la guerre, dit leur valeur, prôna leur dévouement, leur abnégation pour sauver la patrie. Il déplora aussi que l’union sacrée soit méconnue par le gouvernement actuel qui a réouvert la guerre religieuse et la lutte des classes.
La messe est dite, le cortège se reforme et lentement au son de la musique et sous la pluie battante, regagne la place où se dresse, recouvert d’un drapeau tricolore et entouré de sapin, le monument, massif de pierres blanches aux lignes sobres portant deux dates : 1914-1918 et aux flancs duquel sont dressées deux rigides statues : un marin, un poilu, œuvre du statuaire Lesieux, de Guînes.
Sur la place, le mauvais temps n’a pas empêché la foule d’être compacte quand le clergé passe, précédant le cortège, toutes les têtes se découvrent.
Les tambours ouvrent le ban ; la musique joue la Marseillaise, puis l’hymne national anglais et M. le doyen Gailliot, d’un geste large bénit le monument derrière lequel a été sculptée suivant le vœu du conseil municipal et de la population toute entière, la croix rédemptrice.

Les discours commencent. M. Bailliet-Deboffles, maire d’Etaples, en termes émouvants, symbolise le sacrifice des enfants du pays, morts pour assurer la victoire, l’indépendance et la liberté de la petite et de la grande patrie.
Après, M. Monthuy, conseiller d’arrondissement, le colonel Goodland (qui d’Etaples, partit pour le front) s’associe à la glorification des enfants d’Etaples, morts dans la tourmente.
M. Victor Morel, député, qui n’avait pas assisté à la cérémonie religieuse, parla des grands morts de la Grande Guerre et conclut : « nous avons le même idéal et un seul devoir : servir la France ».
Puis se fut M. Peyriga, sous-préfet, qui après s’être incliné devant le monument dit toute son admiration pour les victimes de l’épouvantable tragédie.
Le docteur Guilluy, président des anciens combattants, après avoir évoqué l’abnégation de ses camarades de combats s’écria : Debout les morts pour combattre les ennemis du dedans comme les ennemis du dehors !
Le général Potez évoqua ensuite la guerre, rappela le rôle joué lors de la retraite de Charleroi, par le premier corps d’armée qui, par son inébranlable résistance, entrava la marche en avant de l’ennemi et sauva la France en permettant à l’armée toute entière de se reconstituer pour livrer la bataille de la Marne.
Après ces discours, les enfants des écoles et les sociétés défilèrent et déposèrent des fleurs et des couronnes au pied du monument.
A 14h30, un banquet particulièrement bien servi réunit toutes les personnalités présentes à l’hôtel des voyageurs.



Les autres lieux de mémoire de la commune

      - Cimetière militaire d’Etaples (Etaples Military Cemetery Extension) (route de Boulogne, lieu-dit le Sémaphore, superficie : 5 ha 59 a 31 ca). Il fut utilisé pendant toute la guerre et contient 10 729 tombes de soldats dont 1 123 canadiens, 658 allemands, un travailleur chinois. Le 19 mai 1918, des bombardiers allemand Gotha touchèrent le centre hospitalier canadien no 1 , tuant 66 personnes. C'est le plus grand cimetière du Commonwealth en France. La majorité des soldats qui y sont inhumés sont morts dans les hôpitaux et seulement 35 d'entre eux n'ont pu être identifiés. Il a été inauguré le 14 mai 1922 par le roi George V et le maréchal Douglas Haig. C'est le plus grand cimetière du Commonwealth en France.

      - Le 11 décembre 1921, on inaugura dans le cimetière une plaque en mémoire des 17 membres du Racing-Club d'Etaples décédés au cours de la Grande Guerre (1914-1918).

      - Monument aux marins péris en mer



Sources :
- Mairie d'Etaples
- GRAILLES Bénédicte, Mémoires de pierre : les monuments aux morts de la première guerre mondiale dans le Pas-de-Calais. Archives départementales du Pas-de-Calais, 1992
- Le Journal de Montreuil (décembre 1921)
-
Pour les morts en Afrique du Nord : Louis Mortreux, les héros de l'oubli, 1952-1962, hommage aux militaires du département du Pas-de-Calais morts au champ d'honneur en Algérie-Tunisie-Maroc
- Site Internet Mémoire des Hommes
- Arch. départ. du Pas-de-Calais, 1 W 48516, 49534-49535, 49539-49540, 49553, 49557






S'il vous plaît d'utiliser les informations de ce site pour un usage quelconque, merci de faire mention de vos sources

Etaples
Liste consolidée
Et aussi :
BAILLET Jeanne-Andrée, née le 17/04/1936 à Etaples, y domiciliée, décédée le 21/05/1944 à Campagne-les-Hesdin (hôpital) des suites de blessures par balle tirée par un soldat allemand d’un blockaus
BARGAIN Yvette-Madeleine-Lina, née le 12/06/1916 à Bordeaux, y domiciliée, décédée le 15/06/1944 à Etaples au cours d’un bombardement aérien vers 19h
BELLEMBERT Michel-Emile-Roland, né le 21/09/1923 à Abbeville, domicilié à Etpales, auxiliaire à la SNCF, décédé le 08/02/1944 à Boulogne-sur-Mer (hôpital Saint-Louis), des suites de blessures reçues par mitrailleuse d’avion à la gare de Dannes-Camiers
BOUCHEZ Jean-Gaëtan-Alban, né le 25/06/1906 à Neufchâtel, domicilié à Etpales, décédé le 12/06/1941 à Etaples au cours d’un bombardement aérien
BRICHE Oscar-Maurice, né le 22/09/1918 à Verton, domicilié à Etaples, décédé le 21/03/1960 à Etaples des suites de blessures par engins de guerre reçues le 14/01/1955. Est décédé d’une crise comitiale [mention MPF accordée le 07/07/1960]
BROIMAN Salomon, né le 05/11/1924 à Rotterdam, domicilié à Saint-Gilles-Bruxelles, décédé le 22/05/1940 à Etaples au cours d’un bombardement aérien, mort dans la perte du bateau de pêche B1376 [il était de nationalité belge]
CALOIN Alphonse-Eigène-Louis, né le 19/05/1890 à Etaples, y domicilié, décédé le 22/05/1940 à Etaples suite à l’éclatement d’un obus tiré par un char allemand
CALOIN Georges-Auguste, né le 28/05/1917 à Etaples, domicilié à Etaples, décédé le 31/08/1943 à Boulogne-sur-Mer, tué par mitrailleuse d’avion
CALOIN Georges, né le 19/05/1900 à Etaples, y domicilié, décédé le 22/05/1940 à Etaples par éclat d’obus
CALOIN Charles-Camille, né le 26/09/1900 à Camiers, domicilié à Etaples, décédé le 22/05/1940 à Etaples. Il se trouvait avec sa femme et d’autres marins sur le bateau 1276 Saint-Georges-Marie-Thérèse à l’ancre dans le port d’Etaples lorsqu’arrivèrent des allemands dans des chars qui envoyèrent des rafales de mitrailleuse sur le bateau. Le défunt y trouva la mort avec plusieurs de ses camarades
CARON Jules-Antoine, né le 16/09/1904 à Etaples, y domicilié, décédé le 12/06/1941 à Etaples au cours d’un bombardement aérien
CARPENTIER Jules-César, né le 17/08/1920 à Etaples, domicilié à Etaples, décédé le 11/09/1944 à Saint-Martin-Boulogne, tué par un officier allemand (blessé mortellement à Condette et transporté à l’hôpital provisoire de Saint-Martin-Boulogne)
CAUDRON Gaston-Victor, né le 28/01/1899 à Jemappes (Belgique), y domicilié, décédé le 21/05/1940 à Etaples au cours d’un bombardement aérien [il était de nationalité belge]
CODRON Jules-Henri-Eugène, né le 11/12/1903 à Etaples, y domicilié, décédé le 15/06/1944 à Etaples au cours d’un bombardement aérien [mention MPF accordée le 14/11/1957]
DACHICOURT Pierre-Paul, né le 08/12/1934 à Montreuil-sur-Mer, domicilié à Etaple, décédé le 19/11/1944 à Etaples suite à l’éclatement d’une grenade rue de la carrière au terrain de footbal
DEPLECHIN Gérard, né le 24/09/1926 à Etaples, y domicilié, décédé le 17/05/1947 à Berck, des suites de blessures reçues par l’explosion d’une grenade avec laquelle il jouait en novembre 1940 !
GAMBIER JacquesFernand-Simon, né le 26/10/1925 à Etaples, y domicilié (23 rue de Rosanul), décédé le 12/05/1944 à Etaples au cours d’un bombardement aérien alors qu’il se trouvait à l’entrée d’un abri public sis rue de Camiers
GOETHALS Albert, né le 31/03/1916 à Waasmunster (Belgique), y domicilié, décédé le 21/05/1940 à Etaples au cours d’un bombardement aérien [il était de nationalité belge]
HAGNERE Henri, né le 23/03/1891 à Etaples, domicilié à Etaples, décédé le 21/10/1941 à Boulogne-sur-Mer (hôpital Saint-Louis) des suites de blessures reçues au cours d’un bombardement aérien à Etaples
HAGNERE Pierre, né le 05/01/1934 à Etaples, y domicilié, décédé le 08/02/1944 à Berck des suites de blessures reçues au cours d’un bombardement aérien alors qu’il était en traitement à l’hôpital civil de la ville
HAGNERE Jean-Baptiste, né le 08/04/1926 à Etaples, y domicilié, décédé le 08/02/1944 à Berck au cours d’un bombardement aérien survenu vers 15 heures
HARS Louis-Edouard, né le 15/11/1896 à Etaples, y domicilié, décédé le 19/03/1942 à Camiers. Employé à la SNCF, a été mortellement blessé au cours d’une attaque aérienne sur la gare d’Étaples le 18/03/1942, il est décédé le lendemain à l’hôpital militaire de Camiers
LEINER Adolphe, né le 25/02/1918 à Bulawice (Pologne), domicilié à Anvers, décédé le 22/05/1940 à Etaples, tué alors qu’il se trouvait dans un bateau de pêche pris sous le feu des armes de bord d’un char allemand [il était de nationalité polonaise]
LEPRETRE Léon-Jules, né le 03/10/1912 à Etaples, y domicilié, décédé le 22/01/1944 à Berck (hôpital civil) des suites de blessures reçues dans un accident de la circulation avec des véhicules militaires allemands
LEPRETRE Emile-Georges-Jean, né le 25/06/1929 à Etaples, y domicilié, décédé le 08/09/1940 à Saint-Omer
LEPRETRE Pierre-Charles-Victor, né le 10/08/1907 à Etaples, y domicilié, décédé le 15/06/1944 à Etaples au cours d’un bombardement aérien
LIETARD Roger-Maurice-Joseph-Albert, né le 17/03/1916 à Bruxelles, décédé le 21/05/1940 à Etaples au cours d’un bombardement aérien près de l’usine de gaz [il était de nationalité belge]
MAISON Basile-Pierre, né le 31/01/1898 à Dannes, domicilié à Etaples, décédé le 08/02/1944 à Boulogne-sur-Mer, blessé au cours du bombardement du sanatorium de Camiers le 8 février, il est transporté d’urgence pour les hôpitaux de Boulogne-sur-Mer, mais il décédera au cours de son transport [mention MPF accordée le 06/03/1957]
MARTEL Georgette, née le 18/11/1929 à Boulogne-sur-Mer, domiciliée à Etaples 28 rue Emile Nempont, décédée le 04/06/1944 au Touquet-Paris-Plage au cours d’un bombardement aérien sur l’Hôtel du Golf [ mention accordée le 22/05/1956]
RAMET Florent-Charles-Henri, né le 16/04/1904 à Etaples, domicilié à Etaples, décédé le 22/05/1940 à Etaples, tué sur un bâteau au moment de l’invasion
VAN DE WORDE Antoine, né le 01/04/1896 à Lille, domicilié à Etaples, décédé le 15/06/1944 à Etaples au cours d’un bombardement aérien
WAGON Nicole, née le 22/02/1935 à Etaples, domiciliée à Etaples, décédée le 05/06/1944 à Wimille au cours d’un bombardement aérien
WAGON Eliane-Olga-Marie, née le 12/02/1931 à Baincthun, domiciliée à Etaples, décédée le 05/06/1944 à Wimille au cours d’un bombardement aérien