Retour
MÉMOIRES DE PIERRE

PONT-A-VENDIN

             Commune titulaire de la Croix de Guerre 1914-1918 (25 septembre 1920)


Monument aux morts

Localisation : A proximité de l’église

Conflits commémorés :  1870-1871, Guerres coloniales, 1914-1918, 1939-1945, Opérations au Tchad

Marbrier : Monument proposé par les établissements Rombaux-Rolland (Jeumont)

Date d'inauguration : 20 juillet 1924, en présence d'Ernest CUVELETTE, directeur général des mines de Lens, Léon ABRAMI, député du Pas-de-Calais

Texte de la dédicace :

Aux enfants de Pont-à-Vendin
Morts pour la France


Mnument aux morts de Pont-à-Vendin

Descriptif : "Le monument se compose d’un piédestal avec statue Poilu mourant et de deux appliques en bronze le départ et le retour, auxquels répond une architecture semi-rectangulaire surmontée d’une Victoire ailée, les deux éléments étant réunis par quatre obus et des chaînes. Le départ met en scène le poilu mobilisé, en armes, qui embrasse son fils et serre sa femme dans ses bras. Derrière lui, la troupe passe, drapeau en avant. L’épouse détourne sa tête pour cacher la douleur, alors qu’au fond, assise sur les marches de la maison, la mère, effondrée, pleure. Le retour montre l’enfant qui se jette dans les bras de son père. Il a grandi. La mère salue son fils prodigue de la main. L’épouse met un genou à terre pour remercier le Ciel d’avoir protégé son mari"

Coût et financement : 42.400 francs. Les ¾ de la somme ont été réunis par souscription.

Liste des noms inscrits au monument aux morts

1870-1871
LELEU Louis

Guerres coloniales* (1895)
BARATTE Jean-Baptiste

* Non précisé sur le monument

1914-1918 :
AKERBACK Achille
BARREZ Alfred
BARREZ Jules
BAVET Edouard
BEAUCOURT Ernest
BEAUCOURT François
BEAUVAL Julien
BECQUAERT Albert
BISCARAS Jules
BOULANGUE Eugène
BOULIN Jules
BOULOGNE Maurice
BOURSIER Charles
CACHART Ernest
CANIPEL Georges
CARETTE Louis
CLIN François
CLIN Gustave
CRETAL Georges
DAUCHET André
DAVE Maurice
DECARPENTRIE Alcide
DEGORGUE Joseph
DEGORGUE Louis Alexandre
DELAMETTE Victor
DELAROQUE Julien
DELGORGUE Georges
DELHAYE César
DELVAL Joseph
DELVAL Louis
DELVALLEZ Jules
DEPARETERE Léonce
DEPRE Paul
DESPREZ Nicolas
DONZE Désiré
DOURLENT Désiré
DOURLENT Gustave
DROISSART Léon
DRUELLE Roger
DURIEUX Edouard
FAUX Eugène
GAMBIEZ Edouard
GORGIBUS Alfred
GUINAMARD François
HACHIN Adrien
HACHIN Jean
HERMANT Edmond
HOCHEDEZ Adrien
HOCHEDEZ Constant
HOCHEDEZ Ernest
HOCHEDEZ Jules
HOCHEDEZ Louis-Joseph
HUTTIN Adrien
LAFOREST Eugène
LAMONT Jean-Baptiste
LAMOUR Julien
LAMOUR Kléber
LEBLOND Jules
LECOCQ Alfred
LRGRAND Léon
LELEU Alfred
LELEU Ernest
LELEU Kléber
LELEU Léon
LELEU Pierre
LEMAIRE Louis
LEMAITRE Abel
LEQUIEN Auguste
LESTIENNE Edmond
LHOEZ Alphonse
LOHEZ Charles-Marcel
LOHEZ Kléber
LORIO Louis
LORTHIOS Ephraïn
MAGNIEZ Auguste
MALLET Alphonse
MONCHAUX Gustave
NOLLET Albert
NOTELET Gustave
PENNEQUIN Edmond
PENNEQUIN Eugène
PETIT Antoine
PETIT Jean-Baptiste
POTY Georges
PRUVOST Célestin
SARRAZIN Anicet
SEGARD Georges
SUEUR Louis
TAILLIEZ Ernest
TAILLIEZ Léon
THOREZ Alexandre
THYS François
VANLINDT Henri
VANMARAIS Émile
WALLART Fernand

1919
CACHART Émile

1920
DEBROCK Achille
SELOMME Maurice

1921
DELVALLEZ Achille

1922
DAVROUX Albert
LEDRU Achille

1923
TEETEN Charles


1916
John Lewis Pasteur ARMSTRONG Pilote Officier Anglais






Victimes civiles : 
BARREZ Jean-Baptiste
BARREZ Joseph
BIZOUX Alice
COLIN André
DAVROUX Alexandre
DEPARETERE Henri
DOURLENT Jean-Baptiste
GAMBIEZ Joseph
HOCHEDEZ Jean-Baptiste
HOCHEDEZ Jules
HOCQ Gaston
LECOCQ Marie
LEDOUX Edouard
LEMAIRE Victorine
LOHEZ Augustine
LOHEZ Hortense
LOHEZ Marie-Louise
LORTHIOS Charles
MALBRANQUE Lucien
MARQUILLY Augustin
MONNIER Raymond
PETIT Charles
TAILLIEZ Émile
WACHEUX Henri

1939-1945 :
DEPARETRE Jules
JOOS Clovis
KIRCHNER François
LELEU Léon
LEMAIRE Aimable
RIMETZ Abel
SERGEANT Roland
 
 
 
 

 

Victimes civiles :
BOCQUET Adrien
CACHART François
CARETTE Jules
COUHE Adrien
DRUELLE Georgette
DUVINAGE Marguerite
POISSON Roger
POISSON Guy
SEGARD Léon
TACK Cyrille
 

 

FFI :
BEAUCOURT Antoine
COUPE François
DELECROIX Emile
DEMARET Emile
DREZE Octave
DRUON Jean
GHIGNET Alfred
HOCHEDEZ Lucien
LEJEUNE Marcel
LHERNOUT Louis
LUCCARINI César
PLACHEZ Emile
SUEUR Maurice
WILLARD William
DEGORGUE Pierre Tchad 1969
Le journal le Réveil du Nord rapporte l’inauguration du monument aux morts de Pont-à-Vendin dans son édition du lundi 22 juillet 1924 :

La laborieuse cité de Pont-à-Vendin a inauguré dimanche son monument dédié aux morts pour la patrie. L’inauguration fut émouvante et la fête splendide. Toute la population avait tenu en ce jour d’honorer ses morts ; elle le fit avec cœur et ne ménagea pas son dévouement pour que la manifestation fut digne d’elle.
Son sympathique et dévoué maire, M. Benjamin Cambier, dont on loue tant l’activité, aidé par son conseil municipal et les membres du comité d’érection du monument, que préside M. Hachin, a vu, par la présence de nombreuses sociétés de la région, par l’entrain de la population, par la présence de nombreux officiels, le résultat de la manifestation dépasser de beaucoup ses espérances.
La ville de Pont-à-Vendin disparaissait au milieu des fleurs et des plantes jetées à foison. Des centaines d’arcs de triomphe aux inscriptions de reconnaissance pour les poilus disparus, pour les héros de la grande guerre, couvraient la route et plus de cinquante sociétés défilèrent au dessous des drapeaux, d’oriflammes, de feuillages et de fleurs. Jamais on ne vit tant d’ardeur et tant de cœur pour commémorer les sacrifices des morts. Les Italiens de la ville avaient tenu à participer à l’ornementation de la ville. Ils firent une magnifique fausse porte, où ces mots frappaient le public : « Hommage de l’Italie à la France ».

A midi les personnalités officielles furent reçues par M. Cambier, maire. Ce dernier souhaita la bienvenue à MM. Abrami, ancien ministre, député ; Bertin-Ledoux, secrétaire général de la préfecture du Pas-de-Calais ; le capitaine Dorsingfan, représentant le général Moisson. Un déjeuner fut ensuite servi dans le salon de M. Benjamin Cambier. Ce fut là une réception cordiale empreinte de bonne camaraderie. On remarquait parmi les invités, les autorités officielles, MM. Cuvelette, directeur général des mines de Lens ; Couhé, député ; Trédez, maire de Meurchin ; Hazard, maire d’Annay ; M. le maire d’Estevelle ; Courtelin, capitaine de gendarmerie ; MM. Lefebvre, Hachin, président du comité du monument ; Peulaboeuf, entrepreneur ; Ernest Gévaert, industriel ; Manaut, président ; Gaudefroy, vice-président ; Houziaux, secrétaire de la fédération des musiques du Nord et du Pas-de-Calais ; Rouge, receveur des contributions indirectes. Au dessert, M. Hazard, maire d’Annay, remercia M. Cambier de sa magnifique réception ; il le fit au nom de ses collègues et de toute l’assistance qui ne ménagea pas ses bravos à M. Cambier.

A 5 heures eut lieu le défilé de toutes les sociétés. L’organisation du défilé fut réussie et chacun vanta et félicita les organisateurs. Les sociétés défilèrent devant les autorités officielles et le conseil municipal. Puis, sur la place du monument eut lieu la cérémonie officielle. Sur la tribune placée près du monument prirent place les autorités officielles et les invités.

M. Hachin, président du comité du monument, en termes émus remit à la ville le monument élevé à la mémoire des morts de Pont-à-Vendin, construit à l’aide des fonds recueillis par une souscription publique. Il remercia les habitants et ses dévoués camarades de l’aide qu’ils lui apportèrent pour mener à bien la tâche qu’on lui avait confiée. Il relata les hauts faits des héros de la grande guerre et termina en saluant les soldats morts pour la France.
M. Cambier, maire, fit un discours très émouvant qui fut très souvent coupé d’applaudissements. Il remercia tous ceux qui avaient apporté leur concours à la réussite de la manifestation. Il salua la mémoire des enfants de Pont-à-Vendin morts pour la défense du droit et de la liberté.
M. Manaut parla au nom de la fédération des musiques du Nord et du Pas-de-Calais. M. Bertin-Ledoux, secrétaire général de la préfecture, apporta le salut du gouvernement et salua les défenseurs du sol natal mort pour la France. M. Abrami, ancien ministre, fit un magnifique discours dans lequel il remémora les hauts faits des poilus de la grande guerre. Il fut très écouté et très applaudi.

M. Bertin-Ledoux remit ensuite une médaille de la reconnaissance française à Mme Rimetz qui recueillit deux chasseurs alpins blessés et leur donna les soins les plus dévoués.
Puis, après que le drap fut enlevé pour laisser découvrir le monument du plus bel aspect, l’hymne Hommage aux morts pour la patrie, musique de M. Eugène Gaudefroy, vice-président de la fédération des musiques, paroles de M. Alp. Capon, professeur aux Conservatoire, fut chantée par la chorale la Cécilia de Lens, la chorale des mines de Courrières à Sallaumines et accompagnée par l’harmonie des mines de Lens. Ce chœur fut unanimement applaudi.
Le soir, ce fut l’illumination générale de la ville. Des milliers d’ampoules électriques, tendues au dessus des rues, éclairèrent au milieu des fleurs et des plantes.




Les autres lieux de mémoire de la commune

     - Monument aux fusillés (derrière l'église) 

     - Monument aux morts de la paroisse

    - Cimetière militaire allemand (1914-1918) situé rue Lejeune (chemin de Provins, lieux-dit le Village et Marais de Meurchin. Superficie : 4949 m2). Contient les corps de 799 soldats allemands. Cimetière ouvert à l'automne 1914, puis fut utilisé jusqu'en juillet 1917. Le seul régiment d'infanterie Bavorois y a 261 soldats enterrés. Après la guerre, les autorités françaises y regroupèrent des corps de soldats provenant d'une dizaine de petits cimetières des alentours.

     - Pont-à-Vendin Communal Cemetery. Dans le cimetière communal, on trouve les tombes d'une dizaine de soldats britanniques tombés au cours de la Grande Guerre.



Sources :
- Mairie de Pont-à-Vendin
- Transcription de la liste des noms par Thadée Szalamacha

- GRAILLES Bénédicte, Mémoire de Pierre : les monuments aux morts de la première guerre mondiale dans le Pas-de-Calais, Archives départementales du Pas-de-Calais, 1992
- Remerciement à Hervé Mailly pour sa photographie du monument aux morts
- Arch. dép. du Pas-de-Calais, 1 W 49531, 49533
- Commonwealth War Graves Commission
-
Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge e.V





Si il vous plaît d'utiliser les informations de ce site pour un usage quelconque, merci de faire mention de vos sources


Pont-à-Vendin
Liste consolidée :
Victimes civiles :
BOCQUET Adrien, né le 22/12/1900 à Pont-à-Vendin, domicilié à Pont-à-Vendin, affecté spécial aux usines de Lens, décédé le 19/05/1940 à Vendin-le-Vieil au cours d’un bombardement aérien alors qu’il était en service à la centrale électrique de Vendin-le-Vieil
CACHART François, né le 09/11/1908 à Pont-à-Vendin, domicilié à Pont-à-Vendin, décédé le 03/07/1943 au cours d’u bombardement aérien de la cokerie des mines de Lens à Vendin-le-Vieil
CARETTE Jules
COUHE Adrien
DRUELLE Georgette
DUVINAGE Marguerite
POISSON Roger-Charles-Marcel, né le 18/10/1923 à Paris (12e), domicilié à Pont-à-Vendin, décédé le 26/05/1940 à Pont-à-Vendin (voir ci-dessous) au cours d’un bombardement aérien
POISSON Guy-Joseph, né le 23/02/1933 à Pont-à-Vendin, domicilié à Pont-à-Vendin, décédé le 26/05/940 à Pont-à-Vendin au cours d’un bombardement aérien. Il était abritait avec ses parents dans la cave de l’école des filles, en compagnie de la directrice et d’une institutrice quand trois obus sont tombés sur l’immeuble vers 3h du matin, dont un devant le soupirail de la cave, provoquant la mort de Guy et de son frère Roger
SEGARD Léon
TACK Cyrille