Retour
MÉMOIRES DE PIERRE

REBREUVIETTE

           Nombre d’habitants en 1911 : 432
           Nombre de militaires morts à la Grande Guerre : 17 (3,9 %)


Monument aux morts

Conflits commémorés :  1914-1918, 1939-1945

Date d'inauguration : 21 août 1921

Monument aux morts de Rebreuviette (photographie par Thadée Szalamacha)

Voici comment le journal le Courrier du Pas-de-Calais rapporte l’inauguration du monument aux morts de Rebreuviette dans son édition du 28-29 août 1921

L’inauguration solennelle du monument élevé en l’honneur des enfants de cette commune morts pour la France a eu lieu le dimanche 21 août.
La matin, à 11 heures, une messe de requiem fut célébrée devant une assistance nombreuse malgré le temps pluvieux. Dans  son sermon, M. le curé rappela en termes émus, la bravoure, les souffrances de nos soldats qui ont lutté avec tant de courage pour la défense de la patrie, de leurs familles, de leurs foyers. Puis, à l’issue de cette messe, il est procédé à la bénédiction du monument.
L’après-midi, la pluie ayant cessé, le cortège se forme à l’extrémité du village, vers Etrée-Wamin. A 5 heures, une sonnerie de clairons retentit et annonce l’arrivée des autorités. M. H. Marais, sous-préfet, qui a bien voulu accepté la présidence de cette cérémonie, est accompagné de M. A. Petit, vice-président du conseil général, de M. E. Théret, conseiller général, de M. Carpentier, maire de Bouquemaison, de M. H. Bouillet, conseiller d’arrondissement et maire, suivi du conseil municipal et de plusieurs maires des environs.
Successivement, M. le sous-préfet passe en revue le cortège qui comprend : plusieurs sociétés d’anciens combattants, la France en deuil, les orphelins et orphelines, les veuves de guerre, la France victorieuse, l’Alsace et la Lorraine, la société de tir de Rebreuviette, la musique de Bouquemaison, les enfants des écoles et les autorités encadrées par les sapeurs-pompiers. Pour chaque groupe, le représentant du gouvernement trouve un mot aimable et remet ensuite le drapeau aux anciens combattants de Rebreuviette.
De son côté, M. A. Petit remet celui de la société de tir.
En cette circonstance, M. le vice-président du conseil général, rappelle en termes bien à propos aux membres de cette société tous leurs devoirs à l’égard du drapeau.
Le cortège se met en marche aux accents entraînant des clairons et de la musique et défile sous les arcs de triomphe élevés le long de la route avec beaucoup de goût.
Ensuite commence l’inauguration : le moment est solennel quand tombe le voile tricolore mettant à vue les noms des 17 braves de la commune tombés au champ d’honneur pour le salut de la France.
Après l’appel des morts et la remise des diplômes commémoratifs, M. le maire dans un discours vibrant, exalte les vertus guerrières de nos chers morts et rappelle les souffrances, la bravoure de nos soldats durant la grande guerre et ce que nous leur devons : la reconnaissance, le souvenir.
M. Dupond Léopold, au nom des anciens combattants, salue la mémoire des camarades de combat restés sur les différents champs de bataille.
Puis, M. E. Théret, en termes émouvants, rappelle à son tour ce que fut la grande guerre, ce que furent les souffrances endurées par nos braves et malheureux combattants. Il termine son discours en faisant appel à l’union, à la concorde des français de façon à rendre notre France toujours plus grande, plus prospère.
M. A. Petit, l’honorable représentant du canton d’Avesnes-le-Comte, rend un suprême hommage à tous ceux qui ont si vaillamment, si glorieusement défendu la patrie et qui, au prix de mille souffrances de toutes sortes, sont parvenues à chasser de notre France un ennemi à la fois fort, bien préparé et brutal. Malheureusement, dit-il, 1.500.000 des nôtres ne sont plus et parmi ces héros, Rebreuviette en compte pour sa part dix-sept, dont les noms sont gravés en lettres d’or sur le piédestal de ce monument que nous inaugurons ce jour.
M. A. Petit termine en prêchant l’union de toutes les bonnes volontés de manière à rester le peuple français vigilant et fort qui saura faire respecter ses droits devant une Allemagne qui cherche à se soustraire, par tous les moyens possibles et inimaginables, aux obligations que lui impose le traité de Versailles.
M. le sous-préfet clôt la série des discours en faisant l’éloge de la vaillance, de la bravoure du soldat français ; il recommande de se montrer digne de ceux qui sont tombés pour la cause du droit, de la justice, de la liberté. De toujours rester unis comme l’étaient les soldats au front. Tout ceci, ajoute-t-il, dans l’intérêt de notre douce et belle France et aussi dans l’intérêt de la République.
Avec ces discours alternent deux poésies qui sont admirablement déclamés par le jeune Balavoine André, élève de l’école des garçons et par Melle Douchet Marie-Louise ; de même le chant Apothéose et les morceaux de musique sont d’une exécution parfaite.
M. Carton H., adjoint au maire, prend la parole pour remercier très aimablement les autorités, les invités, les organisateurs de la cérémonie, la musique, les sapeurs-pompiers de Bouquemaison et en particulier M. l’instituteur qui avait décoré l’allée de la mairie d’une façon splendide et les quêteuses qui rivalisèrent de zèle dans la vente des décorations.
Les vins d’honneur sont ensuite offerts à la mairie ; puis chacun se retire en emportant un excellent souvenir de cette touchante cérémonie qui laissera des traces ineffaçables dans les annales de Rebreuviette.


     Liste des noms inscrits au monument aux morts :


1914-1918 :
DENEUVILLE Zéphyr
HERMETZ Charles
SOYEZ Jules
BERNAUD Jules
SENECHAL Jean
RINGARD Charles
DUPONT Abel
DUPONT François
SACLEUX Gaston
TOUPET Georges
VAAST Robert
POIX Robert
SOYEZ Constant
LAFLOTTE Augustin
LADARIERE Aimé
BALAVOINE J. Baptiste
DUPONT Gaston

1939-1945 :
LEDRU Marcel

PRUVOST Marceau
NICOT Rose
BALAVOINE Aline
DAUSSE Albert


Les autres lieux de mémoire de la commune

     - Stèle aux aviateurs abattus le 22 avril 1944. Inaugurée en 1995 ; marbrier : Allais (Agny). Le 22 avril 1944 un avion type B-26B est abattu par la défense anti-aérienne allemande alors qu'il effectué une mission sur Siracourt.



Texte de la dédicace :


Arbre de la paix, 8 mai 1995, 50ème anniversaire

A la mémoire de l'équipage du B26 B tombé le 24 avril 1944 en mission sur Siracourt.

Victimes militaires

Henry P. KOZLOWSKI
Lester W. HAUCK
Gordon L. RASCHKE
Gilbert J. GORSKI
Charles H. GAST
William H. BROCKDORF
Everett T. SMITH

Victimes civiles

Aline BALAVOINE
Rose NICOT

Rebreuviette - Stèle aux aviateurs


Sources :
- Mairie de Rebreuviette
- journal le Télégramme de Pas-de-Calais du 29 août 1921
- Photographie de la stèle par Hervé Mailly
- Photographie du monument aux morts par Thadée Szalamacha
- Site internet Mémoires des Hommes (fichier des morts pour la France)
- Arch. dép. du Pas-de-Calais, 1 W 49528






Si il vous plaît d'utiliser les informations de ce site pour un usage quelconque, merci de faire mention de vos sources


Rebreuviette
Liste consolidée :
1914-1918 :
DENEUVILLE Zéphyr (Zéphyr-Jean-Baptiste-Joseph. Né le 21/09/1891 à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 4e régiment de cuirassiers. Mort pour la France le 21/08/1914 (Belgique), tué à l’ennemi)

HERMETZ Charles (Charles-Ovide-Désiré-Joseph. Né le 29/09/1890 à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 33e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 18/09/1914 à Bétheny (Marne), tué à l’ennemi)

SOYEZ Jules (Jules-Léon-Gaston. Né le 29/06/1889 à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 128e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 15/09/1914 à Servon (Marne), tué à l’ennemi)

BERNAUD Jules (Jules-Oscar-Joseph. Né le 25/08/1881 à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 233e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 14/10/1914 (Marne), tué à l’ennemi)

SENECHAL Jean
RINGARD Charles

DUPONT Abel (Abel-Zéphir. Né le 17/01/1886 ? à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 273e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 05/10/1915 à la ferme Navarin, Souain (Marne), tué à l’ennemi)

DUPONT François (François-Alfred-Joseph. Né le 04/12/1880 à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 273e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 07/10/1915 à Bussy-le-Château (Marne), tué à l’ennemi)

SACLEUX Gaston (Gaston-Eusèbe-Joseph. Né le 24/04/1885 à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 33e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 09/01/1915 à Mesnil-les-Hurlus (Marne), tué à l’ennemi) [transcription de l’acte à Frévent le 21/05/1921]

TOUPET Georges (Georges-Louis-Joseph. Né le 07/03/1894 à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 9e bataillon de chasseurs à pied. Mort pour la France le 17/12/1914 à la Harazée (Marne), tué à l’ennemi)

VAAST Robert

POIX Robert (Robert-Michel-Jean. Né le 18/01/1892 à Rebreuviette. Caporal au 1er régiment d’infanterie. Mort pour la France le 29/09/1916 à Frégicourt (Somme), tué à l’ennemi)

SOYEZ Constant (Constant-Désiré-Joseph. Né le 04/05/1892 à Rebreuviette. Caporal au 8e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 17/01/1917 au quartier de Beauséjour (Marne), tué à l’ennemi)

LAFLOTTE Augustin (Augustin-Emile-Joseph. Né le 25/07/1894 à Estrée-Wamin. Sous-lieutenant au 154e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 10/08/1918 à Cuvilly (Oise), tué à l’ennemi)

LADARIERE Aimé (Aimé-Henri-Joseph. Né le 07/09/1892 à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 164e régiment d’infanterie. Mort pour la France le 20/08/1918 au combat de Pommières (Aisne), tué à l’ennemi)

BALAVOINE J. Baptiste (Jean-Baptiste-Alfred-Gérard. Né le 23/01/1894 à Rebreuviette. 1er aide maréchal ferrant au 227e régiment d’artillerie. Mort pour la France le 27/10/1918 à la ferme du Blocus d’en Haut (Aisne), tué à l’ennemi)

DUPONT Gaston (Gaston-Alfred-Joseph. Né le 07/02/1893 à Rebreuviette. Soldat de 2ème classe au 1er régiment d’infanterie. Mort pour la France le 05/06/1918 à l’hôpital temporaire 29 à Senlis (Oise), blessures)

1939-1945 :
LEDRU Marcel
PRUVOST Marceau
NICOT Rose
BALAVOINE Aline : LANCIAL-BALAVOINE Aline, née le 22/12/1919 à Sibiville, décédée le 22/04/1944 par la chute d’un avion en flamme sur la maison dans laquelle elle s’était abritée
DAUSSE Albert