Retour
MÉMOIRES DE PIERRE

VENDIN-LE-VIEIL

Monuments aux morts


Conflits commémorés : 
1914-1918, 1939-1945, Guerre d'Algérie

Date d'inauguration : 26 juin 1927


Liste des noms inscrits au monument aux morts :

Victimes civiles :
BUQUET Charles
BIGOTTE Béatrice
BIGOTTE Marcel
CAPRON Auguste
DELENGAIGNE Joseph
DELENGAIGNE Jeanne
DENDELEF Edmond
EROUART Julienne
EROUART Edmond
GLORIEUX Andréa
HOCHEDEZ Jules
LEIRE Paul
LEROUGE Védastine
LESTOQUOY Roseline
MOUFFLIN Louis

Seul le nom et prénom figurent sur le monument
ANSART François (33°RI, 16-2-1915,  Mesnil-les-Hurlus, Marne)
BEAUREPAIRE Ferdinand (26°RI, 10-10-1914, Monchy-au-Bois, Pas-de-Calais, RAF)
BECQUAERT (Albert)  Paul (150°RI, 16-04-1917, Mont Lafigneul, Marne, RAF)
BIGOTTE Augustin (raison médicale)
BIGOTTE Julien (119°RI,15-4-1916, fort de Vaux)
BLANCHANT  François-Philippe (3°RG, 06-5-1917, Maison Blanche, près de Causy-les-Hermonville, Marne)
BLANCHANT François-Charles (43°RI Col, 26-10-1918, Herpy, enterré à Rethel, nécropole, tombe 87)
BLONDELVictor-Armand (123°RI, 11-5-1917, Plateau de Vauclerc, Aisne)
BLONDIAU Raphaël (3°RG, 07-12-1914, Sainte Ménehoud, Marne, enterré à la nécropole Sainte Ménehoud, tombe 408)
BRETON Cyrille(111°RAI, 24-6-1916, Verdun, Meuse, enterré à la nécropole de Chattencourt, tombe 356)
BRISSY Palmyre
BUCQUET Clovis (154°RI, 25-9-1915, Saint-Hilaire-le-Grand, Marne)
BUQUET Louis François (162°RI, 12-11-1914, ZUYDSHODE (Belgique))
CACHART   Ernest (326°RI, 6-4-1915, FLABAS, enterré à Breuille-sur-Meuse, tombe 409)

  MaM de Vendin-le-Vieil
Le monument du centre ville

CAGIN Augustin (33°RI, 14-2-1915, Mesnil-les-Hurlus, Marne)
CAMBIER Albert (162°RI, 20-5-1916, Mort-homme, Verdun, Meuse. Enterré à Esnes-en-Argonne, tombe 2888)
CHEMIN Jean-Baptiste (73° RI, 17-2-1915, Mesnil-les-Hurlus, Marne)
CHEMIN    Jules   Constant (732°RI, 5-4-1915, Braquis)
CHEMIN Louis (363°RI,  4-9-1918,  Massiges, Marne. Enterré à Minaucourt, nécropole Pont de Marson, tombe 5324)
CHEMIN Louis Adrien (162°RI, 20-12-1914, Ypres, Belgique)
COURTY Victor (18°RI, 5-5-1917, Craonne, Aisne)
CRESPEL  Jean-Baptiste (167°RI, 21-9-1914, Maurey)
DAMBRINE Jean (253°RA, 13-5-1919, BERLAIMONT-59- Mort accidentelle)
DARCOURT Louis (350°RI,  07-12-1915, ST HILAIRE LE GRAND(51))
DAUCHEZ François (27° RA, 10-5-1917,  BLANC SABLON(02), enterré à Craonnelle, tombe 52)
DECHIN Charles (148°RI, 12-11-1914, BERRY AU BAC (02))
DEGORGUE Joseph (78°RI, 5-5-1915, BOIS D’AILLY (55))
DELEFOLLY Louis  Désiré (39°RI, 12-8-1918, PLESSIER –80-  enterré à Lihons, tombe 3013)
DELEFOLLY Léon (162°RI, 25-10-1916, PARIS suite blessures)
DELEFORGE Augustin (145°RI, 04-9-1914 MAUBEUGE (59))
DELEFORGE Jean (127°RI, 16-4-1917 Plateau de VAUCLERC (02))
DENDELEUF Louis  (18° batt chasseur à pied, 05-10-1914 LES ISLETTES (55))
DEROT Jean-Baptiste (6° R.marche tirailleur algérien, 01-09-1918 LYON (69) suite blessures)
DUFLOT Hector (110°RI, 16-04-1917 CRAONNE (02))
DUPONT GEORGES                                             
EROUART André  Nicolas (19°Batt Chas, 25-9-1918 SAVY (02))
EROUART Arthur Augustin (273°RI, 15-9-1914 ST LEONARD (62))
EROUART Louis Henri (7°RI, 26-4-1917 PROSMES (51))
FERRIERE Ferdinand (12-10-1914 Lille, enterré au carré militaire de Lille Sud, tombe 150)
FONTAINE Auguste Henri (327°RI, 24-2-1916 BEAUMONT (55))
GAYET Maurice  Ambroise (110°RI, 14-8-1917 BOESINGHE (Belgique))
GLACON Clotaire (208°RI, 30-08-1914 VOULJAIX (02), enterré à la nécropole Le Sourd, tombe 559)   
GLORIEUX Charles Octave (1°R Zouaves, 21-5-1917 MONT CORNILLET 51, enterré à la nécropole de Suippes, la ferme de Suippes, tombe 1493)
GOBERT Gilbert
GOUDIN François (72°RI, 25-4-1915  LES EPARGES (55))
GOUDIN Henri Benoît (RI,  02-6-1917 HADZI BARI MAH ( Grèce) Disparu)
HENNACHE André Désiré (88°RI, 26-4-1918 ST JANS CAPPEL (59))
HENNART Paul    (8°RI, 14-01-1917 AMIENS (80) suite blessures)     
HIEN Charles  (414°RI, 06-09-1918 LITZ(60) blessures par armes chimiques)
HOCHEDEZ Auguste
HOCHEDEZ Ernest Louis (18°bat chas, 16-9-1914 SERMAIZE (51))
HOUILLIEZ Auguste (33°RI, 17-09-1916 ANDERLU LE RIEZ(80))
HUGOT Joseph (54° bat de chasseurs, 11-09-1915 WETTAHEIS (Alsace))
LALET Augustin (16°BCP,    20-10-1914  TROYES (Aube) Hôpital suite blessures, enterré à la nécropole de Suippes, carré 14-18 Troyes, tombe 499)
LALET François (33°RI, 21-08-1915 GREUX (51) maladie en service)
>>> ENTERRE  CORMICY  (51)  La Maison Bleue        TOMBE  6685   
LALET Georges (33°RI, 30-08-1914   ST RICHAUMONT (02))
>> ENTERRE  LEME (02)  Nécropole  “Le Sourd”            TOMBE  255
LALY Augustin (164°RI, 24-08-1914  LONGWY (57))
LALY Jean-Baptiste. (70° bat Tira sénégalais, 16-04-1917  PAISSY (02))
LAURENT Désiré (100°RI, 16-03-1916 ESTREE CAUCHY(62)
>>> ENTERRE    ABLAIN ST NAZAIRE(62)  Lorette  Carre 52   rang 10   TOMBE  10419    
LEBLOND Charles ( 84°RI,  01-05-1915  SAPIGNEUL(51))
LEFEBVRE Eugène (1°RI, 27-08-1915  CORMIAF (51)
LEFEBVRE François                                                             
LEFLON Amédée Georges  (127°RI, 20-01-1915 ALES (30)  Raison Médicale)
>> ENTERRE    ALES (30)  carré Militaire         Carré 6B    Rang 1                                TOMBE 60
LEMPIN Camille (201°RI, 04-03-1916 CHAUMONT DOUAUMONT (55))     
LENGLIN Eloi  Joseph  (158°RI, 01-07-1916 TAHURE (51))
LEROY Emile                                                                   
LOEZ Désiré Eugène (27°RI, 22-12-1914 APREMONT Bois brulé ( 55))
LOEZ Louis Pierre (8°RI, 12-9-1916 BOIS D’ADELIE ( 80))
LUCHEZ Germain                          
MAHIETTE Constant (265°RA.Camp, 11-05-1917 CEUILLY (02)) 
MAIGROT  Hyppolite (365°RI, 14-12-1914 ORNES (55))
MARSY Albert (11°RA.Camp, 17-04-1916 VERDUN (55))
MARSY François Jules (9°Batt chas, 03-06-1918 CHEZY (02))
MARSY Henri (18°Batt chas, 07-10-1914 ST MENEHOUD (55))
MESSIANT Henri                                                                 
MINNE Maurice Henri (1°RI, 20-08-1914 HENRY VIGRILLE (02
MOREL Charles (73°RI, 16-02-1915 MESNIL LES HURLUS (51))
NORTHOIR Emile André (84°RI, 19-04-1919 RAVI RENI (Turquie)) 
PICQUE Fernand (33°RI, 20-02-1915 CHALONS SUR MARNE (51))
PIECQUE Arthur                                                                   
QUETTELARD Jules                           
RICHET Fernand                                                              
ROSE Louis Edouard (362°RI, 25-02-1916 MONTMEDY (55))
ROZIAU Emile                                                                       
STOPIN Léon                                                                         
SUINOT Léonce (144°RI, 31-08-1918  ROSSEY LE GRAND (80
TABARY Gaston  Ernest (82°RI, 15-07-1915 PIERRE CROISEE (55))
   >>> ENTERRE  à LACHALADE(55) Nécropole La Forestière            TOMBE 75      
TAHON François                                                                   
THIMPONT Louis Auguste (128°RI, 19-9-1918 JOUY (02)


Sur deux plaques au pied du monument :
Morts pour la France
1939-1945
Victimes civiles

BAUDOUIN Raymonde
BEAUREPAIRE Pierre
BIGOTTE Eugène
BOURSIER Eliane
CHEVALIER Charles
CHIMOT Alexandre
DEBOMY Irma
DECONNINCK Julien
DELATTRE Denise
DEMARQUE Denise
DEPREZ Félicité
DRUBBELS Marceline
ECAILLET Georges
EROUART Robert
LALOUX Albert
LALOUX Jean-Baptiste
LALY Eugénie
LAMAND Marie
LEFEBVRE Jules
LEROY Louis
LOCQUET Roland
LOZINGUEZ Auguste
MASSET Pulcherie
PLOUVIER Maurice
PRZYBYLSKI Julienne
ROSE Simone
SAUVAGE Baudouin
SEDDA Guiseppe
URBAIN Auguste
ZAJAC Joseph
ZGRZEBLAK Joseph
ZDRZEBLAK Josephine
ZDRZEBLAK Sophie
AUJOUANNET François


Morts pour la France
1939-1945
Victimes de guerre

BAUWENS Emile
BOUTOILLE Henri
DEKEISER Jean
EROUART Jean
HUSSON Alexandre
KAZKOWIAK Stéphan
LALET Abel
LEFEBVRE Samuel
LEGRAND Octave
LELOIR Henri
LEPREVIER Charlemagne
PICOUT Ernest
RICHEBEZ Léon
RIMETZ Abel
LAMBERT Paul
FOURMONT Nicolas

Déporté :
LANOY Raymond


Force française de l'intérieur (FFI) :
DUMORTER Eugène
LECOEUR Jacques
LEFEBVRE Gustave*
LEIRE Charlie
LENFANT Maurice
ROSE Jules
FOURNIER Charles

Afrique du Nord** :
LOEZ Désiré
DRUON Jean-Claude
CHOQUERIAUX Robert

A ces noms, il faut ajouter ceux de :
Gustave KAIFAS, décédé en Indochine, dont le corps a été rapatrié en septembre 1951
René-Alphonse TOP, décédé en Indochine


Deux plaques au pied du monument :
- Souvenir - FNCPG CATM - Guerre d'Algérie 16 octobre 1917 - inhumation du soldat inconnu à Notre-Dame de Lorette
- 50ème anniversaire de la déportation (30 avril 1995)



Le journal le Réveil du Nord rapporte l’inauguration du monument aux morts de Vendin-le-Vieil dans son édition du 1er juillet 1927 :

La fête d’inauguration du monument aux morts de Vendin-le-Vieil, qui a eu lieu dimanche dernier, a été réussie malgré la pluie qui par moment ne cessa de tomber. Toutes les rues avaient été magnifiquement décorées et à de nombreuses fenêtres flottaient des drapeaux. Le cortège fut magnifique et son organisation parfaite. Une mention spéciale revient à la compagnie électrique du Nord pour sa splendide illumination du monument. Au cimetière, au pied du monument, qu’entouraient de nombreux drapeaux, des familles éprouvées et la population, des discours furent prononcés par MM. Jules Erouart, maire ; Damant, secrétaire général de la sous-préfecture de Béthune ; Fernand Erouart, aveugle de guerre, et Alfred Maes, député du Pas-de-Calais. Nous regrettons que le manque de place ne nous permette pas de publier l’impressionnant discours du maire M. Erouart ; nous devons nous borner à en donner le début et la fin : « en qualité de maire, président du comité, j’ai pour mission de remettre ce modeste monument à toute la population et en particulier aux familles qui ont été cruellement éprouvées par la guerre. Je m’empresse de leur dire que ce monument n’a pas été édifié pour l’honneur de la guerre, que ces drapeaux qui claquent au vent, ces musiques qui parcourent nos rues, insulteraient la douleur des familles si nous ne proclamions bien haut que ce souvenir dédié à nos chers morts, est en même temps un symbole d’espérance. Ce marbre inerte en apparence vit de l’âme de nos absents, par lui nos morts nous parlent, ils nous redisent leurs souffrances, leurs tortures morales ; ils nous crient ce doux mot de Paix, qu’ils ont tant appelé du fond de leur cœur et qu’ils nous diraient bien haut s’ils sortaient de leur tombe : « Paix entre vous humains ». (..) En vous remerciant tous de l’empressement que vous avez apporté à embellir notre cher village pour ce jour magnifique, je remets à votre garde fidèle ce monument, hommage de notre amour, de nos regrets, de notre reconnaissance. Puisse-t-il, comme je le souhaite, être votre ferme soutien. A l’œuvre ! Abattons les derniers vestiges de la barbarie, débarrassons l’humanité de la force immonde, du fer sanglant, qui l’a gouvernée jusqu’à présent ; tous les gens de cœur, tous les hommes sains et réfléchis, tous ceux qui ont l’amour de la justice et la passion exaltée du droit, et vous chères victimes qui dormez, éveillez-vous pour pousser tous ensemble ce cri sublime : « A bas la guerre et ses horreurs ! Vive la paix et la fraternité des peuples ! ».


M. Thadée Szalamacha signale que la commune de Vendin-le-Vieil possède un deuxième monument aux morts, identique au premier, situé dans la cité de la fosse 8 des mines de Lens. Cette cité se trouve partagée entre les communes de Vendin-le-Vieil et Loison-sous-Lens, loin du centre-ville de ces deux communes. Ceci explique peut-être pourquoi un monument a été spécialement élevé dans la cité du n°8. Toujours est-il que le monument est identique à celui du centre-ville.

Localisation : près de l'église Saint-Auguste

Conflits commémorés : 1914-1918, 1939-1945, Afrique du Nord

Date d'inauguration : septembre 1927


Texte de l'épitaphe :
1914-1918
Vendin-le-Vieil (Cité du N° 8)

à ses Enfants Morts pour la Paix

Liste des noms inscrits sur le monument :
Guerre 1914-1918, Victimes militaires
ADAM Léon
AMAND Henri
AMAND Romain
AUBRY Arthur
BAELEN Émile
BAELEN Georges
BENTEUR Jules
BETOURNE Alfred
BETOURNE Louis
BETTE Pierre
BIENS Arthur
BILLAIN Pierre
BOEL Alphonse
BOEL Charles
BOURBOTTE Émile
BRABANT Joseph
BRONCOUART Alphonse
BRONCOUART Jules
CAILLERET Alphonse
CARON Eugène
CARPENTIER Clément
DEBOEVERE Louis
DEBUISSON Juste
DECOUT Alfred
DEFRANCE Gustave
DEGORGUE Joseph
DEHAY François
DELATTRE Edouard
DELATTRE Louis
DELENGAINE Louis
DELGATTE Raphaël
DEMARCO François
DESRUELLES Adolphe
DEZITTER Privat
DHAISNE Henri
DHIEUX Abel
DILLY Oscar
DONNAINT Alfred
DORMARD André
DUBOIS Léon
DUBURRE Léonard
DUJARDIN Jules
DUMOULIN Henri
DUPONT Désiré
DUROT Henri
EVERARD Louis
FILLIOT Edouard
FRESIER Marcel
GESNOT Gaston
GLORIEUX Charles
GLORIEUX Henri
GROS François
GUYOLARD Alfred
HEXOBART Jules
HILDEBRANDE Léon
HORON Octave
LAMEGER Jean
LAMPIN Charles
LANGHAM Daniel
LECLERCQ Henri
LEGAT Joseph
LEGRAND Aristide
LEGRAND Edmond
LEGRAND François
LEROUX Arsène
LEROY Victor
LOUVION Augustin
LEURETTE Alexis
MAHIEU Augustin
MARCON Désiré
MARCY Henri
MASSELOT Joseph
MASSELOT Romuald
MERLIN Émile
MERIAUX Jules
MOULIN Alphonse
MOULIN Antoine
MOULIN Oscar
PIERROT Joseph
PLUMECOCQ Victor
POLVECHE Julien
QUIQUEMPOIS François
REMY Dieudonné
RENAUT Charles
ROUSSEAU Émile
ROUSSIER Victor
SABRE Auguste
SELINGUE Louis
SEVIN Omer
THUMERELLE Alfred
TIQUET Victor
TOUSSAINT J.Louis
TOUSSAINT Victor
VAIRON Alexis
VALETTE Ernest
VERPLANCKEN Edouard
VERPLANCKEN Gustave
VILCOT Alcide
WACHEUX Augustin
WALLE Louis
WARNIER Fernand


Guerre 1914-1918, Victimes civiles
AMAND Jean-Baptiste
BERTINCHANT Charlemagne
BLANDIN Victor
BRUNET Madeleine
CANDELIER Hector
EVERARD Lucien
FACQ Joseph
HUE Rosalie
LECHIEN Zoé
MATHELIN Léonie
MONIEZ Joséphine
MOURON Jeanne
ROUSSEAU Léon
SENECHAL Henriette
BOUSSENARD Berthe

Noms inscrits sur des plaques devant le monument :
Ville de Vendin-le-Vieil
à ses enfants morts pour la France
1939-1945

Soldats
CENDRE Julien
DUJARDIN Henri
KAIFAS Gustave
KLECHA Jean
LEROY Alexis
PREMSL Michel

Fusillés et FFI
DUPONT Victor
PAUWELS Carolus
WIECKOWSKI Jacob

Déportés
KORTYLEWSKI Stanislas
LEGRAND Arthur
MRUGALA Stanislas
VANDEWOORDE Jean   

Victimes civiles
CHOMICZ Josiane
FOUGNIE Georges
LOZINGUEZ Auguste
VAIRON Victor

AFN
NOWAK Henri
Ville de Loison-sous-Lens
à ses morts pour la France
1939-1945

Soldats
LUTOMSKI Joseph
SAMBON Georges
CITERNE Richard
GRILLOT Louis
MASSELOT Nicolas
QUENEHEM Gilbert
DECOBERT Edmond
VAN MASSENHOVE Émile
BLONDOT Jean
BOYELDIEU Robert

Fusillés et FFI
DEVOUGES Georges
WATTIEZ Alfred
SPAS Raymond

Déportés décédés en captivité
FATOU Paul

Déportés décédés suite maladie
UYTERRAEGHE Henri

Victimes civiles
CADY Blanche
MIONNET Gaston
DIERICK Arthur

Vendin-le-Vieil, monument de la cité 8
Vendin-le-Vieil détail monument cité 8

Le journal le Réveil du Nord rapporte l’inauguration du monument aux morts de la cité 8 dans son édition du 6 septembre 1927

Le 26 juin dernier, Vendin-le-Vieil (village) honorait solennellement ses morts. Hier c’était le tour de Vendin (cité du n°8 des mines de Lens) de rendre hommage aux victimes de la terrible guerre en élevant un monument qui représente le souvenir des chers disparus. L’importante cité du n°8 de Lens avait dimanche sa parure des grands jours de fête ; à de nombreuses fenêtres flottaient les couleurs françaises et les habitants s‘étaient ingéniés pour élever principalement Boulevard des Postes, des fausses portes en verdure qui donnaient un caractère des plus imposants à la fête du souvenir qui se déroulait.

Réception des autorités

A midi 15, arrivent en automobiles, venant de Lens, MM. Stirn, sous-préfet de Béthune ; Basly, député-maire de Lens ; Maes, député du Pas-de-Calais, secrétaire général des mineurs ; Sion, trésorier au syndicat des mineurs ; Vermeersch, secrétaire général de la mairie de Lens et de nombreuses notabilités des environs. Ils sont accueillis aux accents d’une vibrante marche par la fanfare ouvrière du n°8. après avoir été salués par M. Erouart, maire de Vendin, son conseil municipal et le comité d’érection du monument, tous se rendent au bureau de l’état civil de la cité où la champagne est servi. La fanfare ouvrière exécute avec brio « Printemps », fantaisie de M. Fernand, ce qui vaut de frénétiques applaudissements pour les musiciens et de chaleureuses félicitations, M. Carpentier, de la part de M. Erouart, maire et Stirn, sous-prefet.

Le banquet

C’est dans la coquête salle du Kursaal qu’eut lieu le banquet officiel réunissant une soixantaine de convives, sous la présidence de M. Stirn, sous-préfet de Béthune, aux côtés de qui nous remarquons MM. Basly, Maes, députés ; Erouart Jules, maire ; Arthur Evrard, Camille Breton, adjoints de Vendin ; J.B. Carpentier, adjoint spécial du n°8 ; Fernand Erouart aveugle de guerre ; Vermeersch, secrétaire général de la mairie de Lens ; Dupont, secrétaire de la mairie de Vendin ; Bollon, percepteur ; Rouge, receveur des contributions ; Guillerme, brigadier de gendarmerie ; Sion, trésorier du syndicat des mineurs ; Serroen, maire de Loison ; Trédez, maire de Meurchin ; Dedourge, maire d’Annay ; Cuvelier Aimable, délégué mineur ; Citerne, de Loison ; Foucart et Pilate, marbriers, auteurs du monument, les membres du conseil municipal et du comité des fêtes.

Le menu fut très bien servi. Au champagne, M. Erouart, maire, remercie les organisateurs de la fête, en particulier son adjoint spécial, M. Carpentier, les invités, MM. Stirn, Basly, Maes qui rehaussent par leur présence l’éclat de la cérémonie. Il rappelle ce qu’à fait son administration pour le relévement de la commune de Vendin-le-Vieil ; remercie le vieux militant Basly qui l’a aidé de ses conseils et de son influence ; M. Stirn, sous-préfet, qui n’a jamais ménagé ses encouragements pour les œuvres laïques de la cité. Il lève son verre à la rénovation et à la prospérité de Vendin-le-Vieil.

M. Stirn dit que c’est avec plaisir qu’il a accepté d’assister à la fête de ce jour ; il reconnaît les grands mérites de l’administration municipale de Vendin qu’il félicite sincèrement et qu’il assure de son concours le plus entier. Il boit à la santé de tous, à la commune de Vendin, à la République.

M. Trédez, maire de Meurchin s’écrie alors, « nous buvons aussi au succès de la République ».

Le défilé

Dès 16 heures, les sociétés participantes se rassemblent Boulevard des Postes, puis défilent impeccablement dans l’ordre suivant, sous le commandement énergique du commissaire général de la fête M. Charles Ansart, par les rues de la Justice, des Clercs, Branly, Volta, Courbet, pour arriver au cimetière : Harmonie Sainte Cécile n°8 ; la Française gymnastique n°8 ; Sapeurs-pompiers Vendin-le-Vieil ; Fanfare ouvrière municipale de Lens ; la Fraternité, secours mutuels, n°8 ; la nouvelle lune sociale, secours mutuels, n°8 ; Fanfare la Concorde, Hantay (Nord) ; Groupe de drapeaux ; pupilles socialistes de Lens ; fanfare l’Indépendante, Meurchin ; la Régénératrice, gymnastique, Lens ; Harmonie municipale d’Annay ; L’Egalité, secours mutuels, Vendin-le-Vieil ; Harmonie municipale, Douvrin ; Sapeurs-pompiers, Pont-à-Vendin ; fanfare l’Union, Billy-Berclau ; l’Egalité, secours mutuels, Loison-sous-Lens ; l’Alerte, clique, Pont-à-Vendin ; les anciens combattants d’Annay ; les bigophones, Auchy-les-mines ; gymnastique de Vendin-le-Vieil (village) ; harmonie la Houille, de Vendin-le-Vieil ; gymnastique l’Etoile d’Or, de Grenay ; harmonie municipale de Loos-en-Gohelle.    

L’inauguration

Les sociétés avec leurs drapeaux et bannières sont massées autour du monument ainsi que les familles des morts. Sur une tribune spéciale prennent place les autorités déjà citées auxquelles vient se joindre le capitaine de gendarmerie Courtelin de Lens.

Un garde à vous est sonné ; le moment est solennel ; tout le monde se découvre, le voile tombe et le monument apparaît. C’est une superbe pyramide, surmontée d’une statue de la paix. Tenant dans une main une colombe, dans l’autre une couronne de laurier. Sur la face principale nous lisons : « Vendin-le-Vieil (cité n°8) à ses enfants, morts pour la paix ».

Puis, M. Georges Vairon fait l’appel des 101 soldats du n°8 tombés au champs d’honneur et des 15 victimes civiles, après chaque nom, un ancien combattant répond : Mort pour la paix. La chorale des mines de Lens (cité n°8) chante alors l’hymne Aux morts pour la patrie.

M. Jules Erouart, maire, prend le premier la parole pour remettre aux familles éprouvées de la cité du n°8, ce monument élevé, non pour l’honneur de la guerre, mais à la mémoire des victimes du plus grand cataclysme des temps modernes, morts en réclamant la paix. L’orateur ajouté : « nos enfants ont fourni leur effort dans l’œuvre pacifique de demain, nous leur devons une profonde reconnaissance et nous ne les oublierons jamais ». après avoir remercié tous ceux qui contribuèrent à la réussite de la fête du souvenir, M. Errouart termine en disant « j’adresse à nos chers disparus l’hommage ému de notre attachement et de notre reconnaissance infinie et indéfectible ».

M. Fernand Erouart, aveugle de guerre, apporte le salut des anciens combattants à ses braves camarades tombés au champ d’honneur. M. Maes, député, avec sa fougue habituelle, emballe l’assistance. C’est, dit-il, avec une satisfaction pleine de douleur et de tristesse que j’ai accepter de venir aujourd’hui saluer ces glorieux. Il rappelle les horreurs de guerre, cette monstruosité, l’épreuve la plus cruelle qu’on a fait supporter à l’humanité, les batailles, l’évacuation de nos malheureuses populations, pendant que de l’autre côté, les pères de famille se faisaient tuer. Puis l’armistice, la rentrée aux foyers dévastés, voilà ce que la guerre réservait à nos régions. Crions à plein poumons A bas la guerre. Travaillons pour la paix qu’il faut exiger et vouloir par tous les moyens, sincèrement et loyalement. Il faudra dire aux enfants qui viendront en pèlerinage devant ce monument autre chose que des légendes ; il faudra leur dire toute la vérité et surtout que la guerre ce sont des milliers de veuves qui pleurent leurs maris, des centaines de mille d’enfants qui pleurent leurs pères. Il termine en s’écriant : il faut travailler pour la paix, car le dernier cri des soldats avant de mourir fut "A bas la guerre ».
M. Stirn, sous-préfet de Béthune, partage l’émotion de tous, après les discours du maire, du grand mutilé Erouart et de la chaleureuse improvisation de M. Maes. Puis il dit : c’est pour nos morts que nous sommes là ; ces pour eux ces drapeaux, ces guirlandes, ces larmes des parents et les pensées affectueuses de cette foule recueillie ; ce qui prouve qu’au dessus de nos divisions politiques nous sommes des enfants de cette belle France, de cette belle terre natale. Je salue ces morts glorieux de Vendin-le-Vieil, au nom du gouvernement de la République, je salue également tous ceux qui contribuent à l’œuvre de paix. M. le sous-préfet termine sa péroraison en criant : « vive Vendin-le-Vieil, vive la République pour les destinées de la démocratie ». (..)

Après cette grandiose manifestation, les sociétés musicales donnèrent des concerts sur les kiosques spécialement érigés dans la cité et la société de gymnastique la Régénératrice de Lens, ainsi que la société des pupilles socialistes de Lens, se firent applaudir dans des mouvements d’ensemble bien exécutés.



Les autres lieux de mémoire de la commune

   - Vendin-le-Vieil Communal Cemetery. Dans le cimetière, la tombe d'un soldat anglais : William-Henry FRANCIS du Leicestershire regiment, mort entre le 27 et le 31 mai 1940

   - Plaque aux morts de l'école Jules Ferry

   - Plaque aux morts de la paroisse

   - Plaque au personnel de l'usine Huiles, Goudron et Dérivés (1939-1945)


Sources :
- Photographie du monument aux morts (centre-ville) par Hervé Mailly ; photographie et liste des noms du monument de la cité du n°8 par Thadée Szalamacha
- Commonwealth War Graves Commission
- Liste des noms de la Grande Guerre (et renseignements complémentaires) par Jeannick Tapella, avec mes remerciements ; voir son blog sur Vendin-le-Vieil : http://www.vip-blog.com/vip/blogs/chefcruchot.html
- Pour les morts en Afrique du Nord : Louis Mortreux, les héros de l'oubli, 1952-1962, hommage aux militaires du département du Pas-de-Calais morts au champ d'honneur en Algérie-Tunisie-Maroc
- Site Internet Mémoire des Hommes (fichier des morts pour la France)
- Archives départementales du Pas-de-Calais, 1 W 23331-23332, 49529, 49531-49533, 49544, 49549






S'il vous plaît d'utiliser les informations de ce site pour un usage quelconque, merci de faire mention de vos sources


Vendin-le-Vieil
Liste consolidée :
Gustave Lefebvre : lieutenant FFI, il est cité à l'ordre de la division après la guerre par le général Olleris, commandant de la IXème région militaire : "Prend part à la guerre d'Espagne. S'engage dans l'armée française, malgré une blessure grave qui l'handicape. Fait prisonnier en 1940, s'évade, passe en Espagne pour rejoindre le général De Gaulle. Capturé par les phalangistes, s'évade à nouveau après quatre mois de captivité. Entre dans la résistance active à Marseille. Sous les ordres de Martin Bret, devient chef du camp de Contadour, le plus important des Basses-Alpes, puis chef des groupes francs de l'armée secrète. Tombe au champ d'honneur le 4 septembre 1943, dans un combat contre le chef départemental adjoint de la milice. Résistant d'un grand mérite, d'un patriotisme rare a bien mérité de la patrie". Cette citation comporte l'attribution de la croix de guerre avec étoile. Gustave Lefebvre n'avait que 25 ans lorsqu'il était secrétaire de la section socialiste  de Vendin-le-Vieil et qu'il fut élu conseiller municipal en 1935. En septembre 1936 lors de la guerre d'Espagne, il s'engage dans l'armée républicaine pour combattre le fascisme. Il est grièvement blessé par une balle explosive, alors que lieutenant il était à la tête de sa section. (sources : Nord-Matin  du 26 avril 1947)
Gustave Lefebvre
Morts pour la France
1939-1945
Victimes civiles
BAUDOUIN Raymonde
BEAUREPAIRE Pierre
BIGOTTE Eugène-Louis, né le 25/04/1903 à Vendin-le-Vieil, domicilié à Vendin, décédé le 08/07/1941 à Vendin-le-Vieil au cours d’un bombardement aérien
BOURSIER Eliane
CHEVALIER Charles
CHIMOT Alexandre
DEBOMY Irma
DECONNINCK Julien (DECONINK Julien-Joseph-Maurice. Né le 13/07/1891 à Harlebeke (Belgique), domicilié à Vendin-le-Vieil, décédé le 03/07/1943 au cours d’un bombardement aérien [il était de nationalité belge]
DELATTRE Denise, née le 11/09/1934 à Vendin-le-Vieil, domiciliée à Vendin, décédée le 22/06/1944 à Vendin-le-Vieil au cours d’un bombardement aérien
DEMARQUE Denise
DEPREZ Félicité
DRUBBELS épouse Boitelle Marceline, née le 10/06/1898 à Roubaix, décédée le 22/06/1944 à Vendin-le-Vieil par la déflagration d’une bombe qui l’a ensevelie sous les décombres de son habitation
ECAILLET Georges
EROUART Robert, né le 06/07/1903 à Vendin-le-Vieil, domicilié à Vendin-les-Vieil, décédé le 16/11/1940 à l’hôpital de Lens des suites de blessures reçues au cours d’un bombardement aérien sur la commune de Vendin-le-Vieil le 14/11/1940 vers 21h
LALOUX Albert-Josué, né le 18/08/1908 à Vendin-le-Vieil, domicilié à Vendin-le-Vieil, décédé le 27/06/1944 à Lens des suites de blessures reçues au cours du bombardement aérien de Lens le 16/06/1944
LALOUX Jean-Baptiste
LALY Eugénie
LAMAND Marie
LEFEBVRE Jules-Fernand, né le 14/02/1900 à Souastre, domicilié à Vendin-le-Vieil rue Lamendin, décédé le 22/06/1944 à Vendin-le-Vieil au cours d’un bombardement aérien
LEROY Louis
LOCQUET Roland
LOZINGUEZ Auguste
MASSET Pulcherie
PLOUVIER Maurice
PRZYBYLSKI Julienne épouse ZGRZEBLAK, née le 12/02/1905 à Neudorf (Allemagne), domiciliée à Vendin-le-Vieil, décédée le 23/05/1940 à Vendin-le-Vieil au cours d’un bombardement aérien entre 18h et 19h, dans l’abri de la salle des fêtes où elle s’était réfugiée [elle était de nationalité polonaise]
ROSE Simone, née le 15/01/1929 à Ath (Belgique), domiciliée à Vendin-le-Vieil, décédée le 15/11/1940 à Lens 99 route de La Bassée (hôpital) de blessures reçues au cours d’un bombardement aérien
SAUVAGE Baudouin
SEDDA Guiseppe
URBAIN Auguste
ZAJAC Joseph-François, né le 09/05/1931 à Lille (Nord), domicilié à Vendin-le-Vieil, décédé le 22/06/1944 à Lens (hôpital) des suites de blessures reçues au cours d’un bombardement aérien  [il était de nationalité polonaise] 
ZGRZEBLAK Joseph, né le 30/08/1897 à Czestokowa (Pologne), domicilié à Vendin-le-Vieil, décédé le 23/05/1940 à Vendin-le-Vieil au cours d’un bombardement aérien, tué dans l’abri de la salle des fêtes  [il était de nationalité polonaise]
ZDRZEBLAK Josephine, née le 06/05/1926 à Noeux-les-Mines, domiciliée à Vendin-le-Vieil, décédée le 23/05/1940 à Vendin-le-Vieil au cours d’un bombardement aérien, tuée dans l’abri de la salle des fêtes [elle était de nationalité polonaise]
ZDRZEBLAK Sophie, née le 28/06/1928 à Vendin-le-Vieil, y domiciliée, décédée le 23/05/1940 à Vendin-le-Vieil au cours d’un bombardement aérien, tué dans l’abri de la salle des fêtes [elle était de nationalité polonaise]
AUJOUANNET François

Morts pour la France
1939-1945
Victimes de guerre

BAUWENS Emile
BOUTOILLE Henri
DEKEISER Jean
EROUART Jean
HUSSON Alexandre
KAZKOWIAK Stéphan
LALET Abel
LEFEBVRE Samuel
LEGRAND Octave
LELOIR Henri
LEPREVIER Charlemagne
PICOUT Ernest
RICHEBEZ Léon
RIMETZ Abel
LAMBERT Paul
FOURMONT Nicolas

Déporté :
LANOY Raymond

Force française de l'intérieur (FFI) :
DUMORTER Eugène
LECOEUR Jacques
LEFEBVRE Gustave
LEIRE Charlie
LENFANT Maurice
ROSE Jules
FOURNIER Charles

Afrique du Nord :
LOEZ Désiré, né le 26 novembre 1935 à Pont-a-Vendin, célibataire, profesion : ouvrier de filature ; militaire appelé de la classe 55, 1ère classe au 3e bataillon du 117e RI, mort pour la France le 15 juin 1957 à la maison forestière de Tisseli (Algérie), tué en opération
DRUON Jean-Claude, né le 6 mars 1937 à Vendin-le-Vieil, célibataire, brigadier au 585e bataillon d’infanterie (appelé du contingent 57/1/B), mort pour la France le 31 janvier 1959 à 11h30  (Algérie), tué au cours d’un combat
CHOQUERIAUX Robert-Emile, né le 2 juillet 1938 (son père, Emile Choqueriaux était employé aux houillères nationales), brigadier chef à la 285e compagnie de circulation routière, mort des suites d’un accident de la circulation le 9 février 1960 à l’hôpital de Relizane département de Mostaganem (Algérie)

Et aussi :
Et aussi :
VAIRON Victor-Léon, né le 02/04/1921à Vendin-le-Vieil, domicilié à Vendin-le-Vieil 78 rue de Justice, décédé le 11/08/1944 à Lens au cours d’un bombardement aérien
ROSE née FOURNEL Gabrielle, née le 01/01/1895 à Castelnau, domiciliée à Vendin-le-Vieil, décédée le 11/08/1944 à Lens
ROSE André-François, né le 05/09/1893 à Vendin-le-Vieil, domicilié à Vendin-le-Vieil, décédé le 11/08/1944 à Lens au cours d’un bombardement aérien