Retour
MÉMOIRES DE PIERRE



Tableau d'honneur à la mémoire des prêtres et séminaristes du diocèse d'Arras morts pour la France

Détail du tableau

Quelques années après la fin de la guerre, l'union des prêtres anciens combattants et mobilisés du Pas-de-Calais publie un tableau d'honneur à la mémoire des prêtres et séminaristes (petit et grand séminaire) du diocèse d'Arras morts pour la France. La liste comprend 33 noms de prêtres, 28 d'élèves du Grand Séminaire et 7 du Petit Séminaire, tous soit tué à l'ennemi, des suites de blessures, en captivité ou fusillés. Aujourd'hui, on peut trouver un exemplaire de ce tableau d'honneur dans les églises de Campagne-lès-Hesdin, Chérisy, Hersin-Coupigny, Lestrem et Sailly-au-Bois

Conflit commémoré : 1914-1918

Texte de l'épitaphe :
Diocèse d’ARRAS
A la mémoire des prêtres et séminaristes morts pour la France
Ne les oubliez pas – Priez pour eux

Hommage de l’union des prêtres anciens combattants et mobilisés du Pas-de-Calais

Tableau d'honneur aux prêtres et séminaristes morts pour la France

Liste des noms inscrits sur le tableau d'honneur des prêtres et séminaristes du diocèse d'Arras morts pour la France :
PRETRES

1- Victor BERTIN, professeur à Saint-Joseph Arras, tué le 25 Août 1918, à THIESCOURT (Oise)
2- Henri BONIFACE, Curé à Sus-Saint-Léger, tué le 16 Avril 1918, à CAESTRE (Nord)
3- Marius BOUCHEZ, de Zutkerque, tué le 6 Novembre 1914, à CHAVONNE (Aisne)
4- Maurice CANELLE, des Missions Étrangères, mort le 16 Juin 1918, à SENLIS (Oise)
5- Auguste CAPRON, Doyen de Vendin-le-Vieil, mort le 14 Janvier 1916, à VENDIN-LE-VIEIL
6- Gabriel CAPRON, Vicaire à Lillers, tué le 16 Mars 1915, au BOIS-SABOT (Marne)
7- Louis CARIDROIT, Vicaire à Frévent, mort le 9 Avril 1915, à BOULOGNE-SUR-MER
8- Jules CLERET, Vicaire à Saint-Sépulcre St-Omer, mort le 30 Septembre 1914, à CHALONS-SUR-MARNE
9- Pierre COURMONT, des Pères Blancs d’Afrique, tué le 29 Juillet 1916, à WARVILLERS (Somme)
10- Paul DECLUDT, Professeur à Saint-Vaast, Béthune, tué le 16 Avril 1917, à la ferme du CHOLÉRA (Aisne)
11- Louis DITTE, professeur à Saint-Vaast, Béthune, tué le 7 Août 1916 à VERDUN
12- Paul DUBRULLE, de la Compagnie de Jésus, tué le 16 Avril 1917, à CRAONNE (Aisne)
13- Jules DUCOURANT, Curé de Vermelles, fusillé par les Allemands en Octobre 1914, à VERMELLES
14- Georges DUHAMEL, Vicaire à Hesdin, tué le 7 Avril 1918, à VIC-SUR-AISNE (Aisne)
15- Auguste EVRARD Aumonier au Collège Mariette Boulogne tué le 25 Septembre 1915 à St HILAIRE-le-GRAND (Marne)
16 Achille GRILLET, Vicaire à Houdain, tué le 21 Octobre 1917, à ALLEMANT (Aisne)
17- Albert HABART, Vicaire à Saint-Venant, tué le 15 Juin 1915, à HÉBUTERNE
18- Jules KONINCK, Curé à Haillicourt, tué le 19 Avril 1918, au MONT-KEMMEL (Belgique)
19- Paul LENFANT, de Camblain-Châtelain, tué le 30 Août 1914, à SAINS-RICHAUMONT (Aisne)
20- Alcide LAURENT, des Missions Étrangères, tué le 1er Août 1916, à HARBONNIÈRES (Somme)
21- Alfred LAVOISIER, Curé à Warluzel, mort le 25 Août 1918, au FAYEL (Oise)
22- Clément LENGAGNE, Curé à Carly, mort le 22 Mars 1917, à BOULOGNE-SUR-MER
23- Jérôme LORIDANT, Vicaire à Saint-Denis, Saint-Omer, mort le 22 Août 1916, à MONDIDIER (Somme)
24- Louis OBATON, Vicaire à Notre-Dame, Calais, mort le 24 Septembre 1915, à REIMS
25- Maurice PAGNIEZ, de Croisilles, tué le 19 Février 1915, à MESNIL-LES-HURLUS (Marne)
26- Ildevert POULAIN, de Ligny-Saint-Flochel, tué le 15 Octobre 1914, à BERRY-AU-BAC (Aisne)
27- Octave RINGOT, Curé de Moulle, mort le 5 Juillet 1917,à SALONIQUE
28- Jean-Baptiste SAUVAGE, Curé à Billy-Montigny, mort en Octobre 1914, à MAGDEBOURG
29- Jules SELIN, Vicaire à Fruges, mort le 14 Juin 1918, à SAINT-MALO (Ille et Vilaine)
30- Louis SELINGUE, Curé de Saint-Auguste à Vendin-le-Vieil, tué le 14 Août 1917, à ZEEBRUGE (Belgique)
31- Paul VALLIERE, Vicaire à Saint-Nicolas Arras, tué le 19 Novembre 1914, à ARRAS
32- Georges VASSEUR, professeur à Saint-Bertin, Saint-Omer, mort le 6 Novembre, à LISIEUX
33- Abel WARENGHEM, professeur à Sainte-Marie Aire, tué le 5 Août 1914, à DINANT (Belgique)


Elèves du Grand Séminaire

1- Albert BARBIER, de Chocques, tué le 24 Juin 1915, aux ÉPARGES (Meuse)
2- Jean-Baptiste BOURGAIN, du Portel, tué le 31 Août 1918, à SOISSONS
3- Alphonse CAROUX, de Conteville-les-Boulogne, tué le 13 Avril 1915, aux ÉPARGES (Meuse)
4- Henri CARPRIAUX, de Méricourt-Mines, tué le 25 Septembre 1915, à HÉBUTERNE
5- Joseph CORNET, de Bourlon, mort le 1er Janvier 1915, prisonnier en Allemagne
6- Alfred DEGAND, de Metz-en-Couture, mort le 10 Novembre 1914, à TOURS
7- Léon DEGAND, de Metz-en-Couture, tué le 13 Avril 1917, à LA CHEPPE (Marne)
8-  Paul DELOS, de Ham-en-Artois, tué le 25 Avril 1917, à PROSNES (Marne)
9- Cyr DUPONT, de Gonnehem, tué le 16 Février 1915, à BEAUSÉJOUR (Marne)
10- Edouard HERICOURT, de Acquin, tué le 18 Février 1915, à MESNIL-LES-HURLUS (Marne)
11- Charles HERRENGT, de Lille, tué le 17 Février 1915, à MESNIL-LES-HURLUS (Marne)
12- Louis LAMIAUX, de Gonnehem, mort des suite de blessures le 6 Septembre 1921, à GONNEHEM
13- Joseph LAURENT, de Saint-Omer, tué le 12 Avril 1918, à HANGARD-EN-SANTERRE (Somme)
14- Charlemagne LESAGE, de Graincourt-les-Havrincourt, tué le 22 Septembre 1915, à SAPIGNEUL (Marne)
15- Arthur MARTEL, d’Aire-sur-la-Lys, tué le 1er Juillet 1916, à FOUCAUCOURT (Somme)
16- Paul MENARD, de Fillièvres, tué le 17 Juin 1918, au MONT-DES-CATS (Nord)
17- Fernand MOLIN, de Gouy-en-Artois, mort le 4 Mai 1915, prisonnier en ALLEMAGNE
18- Procope PRUVOST, de Lorgies, tué le 21 Février 1915, à MESNIL-LES-HURLUS (Marne)
19- Émile PRUVOT, de Bourthes, tué le 27 Octobre 1918, à BETHANCOURT (Aisne)
20- Richard RICQUE, de Hermies, tué le 21 Février 1915, à MESNIL-LES-HURLUS (Marne)
21- Pierre ROCHES, d’Arras, mort le 30 Mai 1918, à ZUYDCOOTE (Nord)
22- Victor SEVRETTE, de Pronville, tué le 23 Août 1914, à SAINT-GÉRARD (Belgique)
23- Gédéon SOUBITEZ, du Portel, mort le 2 Septembre 1918, à PARIS
24- Henri STEUX, de Méricourt-Mines, tué le 21 Février 1915, à MESNIL-LES-HURLUS (Marne)
25- Léon VALENS, d’Hénin-Liétard, tué le 21 Février 1915, à MESNIL-LES-HURLUS (Marne)
26- Paul VAN L’AARHOVEN, de Saint-Omer, mort le 5 Juillet 1917, en MACÉDOINE
27-René VILTART, d’Arras, tué le 13 Juin 1915, à HÉBUTERNE
28- Emmanuel WILLAY, d’Hénin-Liétard, tué le 5 Avril 1915, au BOIS de PAREID (Meuse)


Elèves des Petits Séminaires

29- Valéry DELBARRE, de Lestrem, tué le 27 Mars 1918, à MARQUIVILLERS (Somme)
30- Pierre DUVAL, du Portel, mort le 7 Septembre 1916, à WIENCOURT (Somme)
31- Gaston FRERE, de Fleurbaix, tué le 25 Juillet 1917, à BOESINGHE (Belgique)
32- Xavier HAUTECŒUR, d’Averdoingt, mort le 1er Mai 1917, à GLENNES (Belgique)
33- Gaston PERARD, de Boulogne-sur-Mer, tué le 20 mars 1916, à VERDUN
34- Cyrille SAISON, de Bonningues-les-Ardres, tué le 9 Juillet 1916, à VIENNE-LE-CHATEAU (Marne)
35- Jules TELLIER, de Boulogne-sur-Mer, tué le 1er Août 1917, à VERDUN




Sources :
- Photographie et transcription de la liste des noms par Thadée Szalamacha
- Consolidation de la liste par Georges Joly (à partir du site internet Mémoire des hommes et des actes de décès) et par le webmestre (registre matricule militaire)






S'il vous plaît d'utiliser les informations de ce site pour un usage quelconque, merci de faire mention de vos sources

Liste consolidée
PRETRE

BERTIN Victor-François-Léonard, professeur à Saint-Joseph à Arras, né le 11/08/1885 à Bailleulmont, fils de Victor-François et de Maria-Caroline-Joseph Vallet, célibataire, Caporal au 369e régiment d’infanterie 13e compagnie, croix de guerre avec étoile de bronze, tué le 12/08/1918, à Thiescourt (ou Clairoix ou Maignelay-Montigny) (Oise), tué à l’ennemi, inhumé au cimetière militaire de la Carrière de Montigny (fosse 7) [son nom figure sur le monument aux morts de Brias] [(matr. 1066, recrutement Arras. Elève ecclésiastique; engagé volontaire pour trois ans le 29/09/1905 à la mairie d'Arras pour le 33e RI; soldat de 1ère classe le 24/05/1906; nommé caporal de réserve le 15/02/1909; affecté à la 1ère section d'infirmiers militaires le 31/08/1911; rappelé à l'activité le 2e jour de la mobilisation; passé au 46e RI le 15/11/1917; passé au 369e RI le 22/03/1918 en renfort et affecté à la 13e compagnie. Cité à l'ordre général du 10/05/1906 pour s'être particulièrement signalé par son dévouement, son zèle et son énergie pendant les grèves du printemps 1906. cité à la brigade du 31/08/1918 : « a été tué en se portant vaillamment à l'attaque en tête de la compagnie, fauchée par le tir d'un nid de mitrailleuses ennemies ». décoration : croix de guerre avec étoile de bronze)]

BONIFACE Henri-Ignace, Curé à Sus-Saint-Léger, né le 01/02/1878 à Lagnicourt, soldat au 401e régiment d’infanterie 3e compagnie, tué le 17/04/1918, à Caëstre (Nord), tué à l’ennemi (inhumé dans le cimetière du village)  [son nom figure sur les monuments aux morts de Beaudricourt et de Lagnicourt-Marcel]

BOUCHEZ Marius-Jules-Joseph, Etudiant à Lille, né le 12/08/1888 à Zutkerque, sergent au 43e régiment d’infanterie, médaille militaire, croix de guerre avec étoile de bronze, tué le 06/11/1914 à Chavonne (Aisne), tué à l’ennemi [son nom est-il sur le monument de Zutkerque : à vérifier] [(matr. 406, recrutement Saint-Omer)]

CANELLE Maurice-Joseph, des Missions Étrangères, né le 04/11/1884 à Doignies (Nord), soldat brancardier de 1ère classe au 167e régiment d’infanterie, médaille militaire, croix de guerre avec étoile de bronze et palme, mort le 16/06/1918 à Senlis (Oise), hôpital complémentaire d’armée 44, blessure [(matr. 3242, recrutement Béthune)]

CAPRON Auguste, Doyen de Vendin-le-Vieil, né le 13/04/1848 à Arleux, mort le 14/01/1916 à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) [son nom figure sur le monument aux morts de Vendin-le-Vieil]

CAPRON Gabriel-Ernest-Elie, Vicaire à Lillers, né le 22/08/1880 à Samer, sous-lieutenant au 143e régiment d’infanterie, tué le 16/03/1915, au Bois Sabot près de Suippes (Marne), tué à l’ennemi [son nom figure sur les monuments aux morts de Lillers et de Neufchâtel-Hardelot]

CARIDROIT Louis-Joseph, Vicaire à Frévent, né le 05/06/1877 à Hamblain-les-Près, soldat à la 1ère section d’infirmiers militaire,  mort le 01/04/1915 à Boulogne-sur-Mer, hôpital 38, maladie [son nom figure sur le monument aux morts de Frévent]

CLERET Jules-François-Joseph, Vicaire à Saint-Sépulcre St-Omer, né le 29/01/1883 à Hernicourt, soldat au 73e régiment d’infanterie 20e compagnie, mort le 30/09/1914 à Châlons-sur-Marne (Marne), hôpital Sainte-Croix, blessures ; inhumé au carré militaire de l’est tombe 39 [(matr. 1745, recrutement Béthune. Fils de Jules et d’Adolphine Lengagne. Etudiant. Dirigé le 14/11/1904 au 73e RI ; rappelé à l’activité par suite de la mobilisation générale ; domicilié successivement à Canet (Espagne), Fribourg (Suisse), Gézaincourt (Somme), Lens, Saint-Omer, Dunkerque)]

COURMONT Jean-Pierre, des Pères Blancs d’Afrique, né le 02/05/1883 à Beaumetz-les-Cambrai, soldat à la 1ère section d’infirmiers militaires, tué le 29/07/1916 à Warvillers (Somme), tué à l’ennemi [(matr. 1089, recrutement Arras. Fils d’Arthur et de ?-Elisabeth Sorrant. Elève ecclésiastique ; engagé volontaire pour trois ans le 11/11/1903 à la mairie d’arras pour le 33e RI ; a accompli une période d’exercice dans la 20e section d’infirmiers militaires de juillet à août 1906 ; rappelé à l’activité le 2e jour de la mobilisation ; arrivé au corps le 17/12/1914 (venant de l’Ouganda) ; un secours de 150 francs a été payé le 26/11/1917 à son père ; domicilié successivement à Maison Barré (Algérie), Carthage (Tunis) et ? (Afrique centrale))]

DECLUDT Paul-Joseph, Professeur à Saint-Vaast à Béthune, né le 03/12/1876 à Lens, soldat au 162e régiment d’infanterie, croix de guerre, tué le 16/04/1917 à la ferme du Choléra à Berry-au-Bac (Aisne), tué à l’ennemi, inhumé au cimetière nationale de Pontavert (tombe 2535) [son nom figure sur le monument aux morts de Béthune]

DITTE Louis-Charles-Joseph, professeur à Saint-Vaast à Béthune, né le 03/06/1888 à Frémicourt, soldat brancardier au 322e régiment d’infanterie, croix de guerre avec étoile de bronze, tué le 08/08/1916 à Verdun côte 321 (Bras) (Meuse) [son nom figure sur le monument aux morts de Béthune] [(matr. 200, recrutement Arras. Fils de Pierre-Guislain-Joseph et de Philomène-Marie-Josèphe Bouchez ; étudiant ecclésiastique ; myope ; incorporé à la 1ère section de secrétaire d’état-major et du recrutement à compter du 06/10/1909 ; reconnu apte au service armée par la commission spéciale de réforme d’Angers le 11/11/1914 ; rappelé à l’activité au 3e génie le 04/10/1914 ; affecté et passé le 13/01/1915 au 33e RI ; passé le, 10/02/1915 au 33e bataillon de marche ; passé le 03/04/1915 au 322e RI ; cité à l’ordre du régiment le 29/07/1915 : « les 9, 10 et 11 juillet a déployé un zèle infatigable et une rare intrépidité en relevant jusque dans les postes d’écoute et sous un incessant bombardement » ; croix de guerre avec étoile de bronze)]

DUBRULLE Paul-Jules-Hermant, de la Compagnie de Jésus, né le 11/05/1882 à Isbergues, sous-lieutenant au 8e régiment d’infanterie, croix de guerre avec étoile de bronze, tué le 16/04/1917 à Craonne (Aisne) au bastion de Chevreux, tué à l’ennemi, inhumé à la nécropole nationale de Pontavert (tombe 1514) [son nom figure sur le monument aux morts d’Isbergues] [matr. 2531, recrutement Béthune. Fils de François et de Prudence Gueldaf ; étudiant ; engagé volontaire pour 4 ans le 12/10/1901 à la mairie d’Arras pour le 33e RI ; caporal le 30/06/1902 ; sergent le 30/12/1902 ; rappelé à l’activité par suite de la mobilisation générale ; passé au 8e RI le 12/05/1915 ; nommé sous-lieutenant à titre temporaire et pour la durée de la guerre à dater du 05/10/1916 ; cité à l’ordre de la brigade le 21/03/1916 : «  au combat du 27 février, s’est montré aussi courageux que brave, a transmis des ordres sous un feu particulièrement violent se signalant par son courage et un mépris absolu du danger, prêtre en temps de paix, a assisté dans ses derniers moments son chef de bataillon mortellement blessé » ; croix de guerre avec étoile de bronze ; domicilié successivement à Isbergues, Florennes (canton de Namur, Belgique), Gemert (canton de Rotterdam), Enghien (Hainaut))]

DUCOURANT Jules-Désiré, Curé de Vermelles, né le 02/07/1856 à Robecq, dispensé de l’armée, fusillé par les Allemands le 12/10/1914 à Vermelles [son nom figure sur le monument aux morts de Vermelles]

DUHAMEL Georges-Louis-Joseph, Vicaire à Hesdin, né le 24/09/1880 à Berguette, caporal à la 1ère section d’infirmiers militaires, médaille militaire, croix de guerre avec palme, mort le 07/04/1918 à Vic-sur-Aisne (Aisne), hôpital d’évacuation B51 Fontenoy, des suites de ses blessures, inhumé à la nécropole nationale Bois-Roger à Ambleny (Aisne) (carré D tombe 101) [son nom figure sur le monument aux morts d’Hesdin]

EVRARD Auguste-Jean-Baptiste-Joseph, Aumônier au Collège Mariette Boulogne, né le 12/09/1882 à Boubers-sur-Canche, soldat au 3e régiment de zouaves, tué le 25/09/1915 à Saint-Hilaire-le-Grand (Marne), tué à l’ennemi [son nom figure sur le monument aux morts de Boubers-sur-Canche] [(matr. 2488, recrutement Saint-Omer. Fils d’Auguste (Sénateur) et de Marie Bouchez ; étudiant ; ajourné pour faiblesse en 1903 et en 1904, classé dans les services auxiliaires en 1905 pour faiblesse ; reconnu apte au service armé par la commission de réforme de Boulogne-sur-Mer le 09/11/1914 ; passé à la 1ère section d’infirmiers militaires le 20/02/1915, convoqué au 43e RI le 15/11/1914 ; passé au 3e régiment de zouaves le 20/08/1915)]

GRILLET Achille-Antoine-Joseph, Vicaire à Houdain, né le 28/05/1887 à Nédonchel, fils de Narcisse et Amélie Defasques ; célibataire, soldat au 22e régiment d’infanterie 1ère compagnie de mitrailleuses, croix de guerre, tué le 21/10/1917 à Allemant (Aisne), inhumé à la nécropole nationale Bois Roger à Ambleny (Aisne) (tombe 318) [son nom figure sur le monument aux morts de Nédonchel] [(matr. 2231, recrutement de Béthune)]

HABART Albert-Eugène-Moïse, Vicaire à Saint-Venant, né le 15/10/1882 à Marquise, soldat à la 1ère section d’infirmiers militaires, tué le 13/06/1915 à Hébuterne (Pas-de-Calais) ou à Mailly-Maillet (Somme), tué à l’ennemi [son nom figure sur les monuments aux morts de Marquise et de Saint-Venant] [(matr. 1256, recrutement Saint-Omer ; fils de Pierre-Charles et de Félicité-Maria Sannier ; abbé ; ajourné pour faiblesse en 1903 ; incorporé au 8e RI à compter du 14/11/1904 ; passé article 21 comme frère sous les drapeaux le 22/11/1906 ; passé à la 1ère section d’infirmiers militaires le 21/02/1910 ; mobilisé le 02/08/1914 ; décédé par éclat d’obus en relevant des blessés à Mailly-Maillet ; un secours de 150 francs a été accordé à son père ; cité à l’ordre de la 51e DI le 20/06/1915 : « a toujours fait preuve de dévouement et d’abnégation. A été tué en relevant des blessés sous un bombardement intense ; domicilié successivement à Boulogne et à Saint-Venant)]

KONINCK Jules-Marie-Joseph, Curé à Haillicourt, né le 03/01/1886 à Arras, soldat au 401e régiment d’infanterie, mort le 19/04/1918 au Mont-Kemmel (Belgique) au Arneke casualty clearing stations 44, des suites de ses blessures [(matr. 1439, recrutement Arras. Fils de Louis-Julie-Céline et de Constant Vital ; élève ecclésiastique ; exempté en 1907 (bronchite spécifique) ; maintenu exempté le 29/12/1914 ; classé au service armé le 01/05/1917 ; affecté au 1er RI le 23/05/1917 ; passe au 108e RI le 03/01/1918 ; affecté au 401e RI le 10/04/1918 ; évacué blessé par éclat d’obus (à Caestre dans le Nord) aux cuisses et aux mains le 17/04/1918 à l’ambulance anglaise 44 casualty clearing station ; domicilié successivement à Haillicourt et Calais)]

LENFANT Paul-Louis-Joseph (ou LANFANT), de Camblain-Châtelain ordonné à la cathédrale d’Arras le 12/07/1914, né le 13/06/1889 à Camblain-Châtelain, sergent au 8e régiment d’infanterie, tué le 29/08/1914 à Sains-Richaumont (Aisne), disparu (jugement déclaratif tribunal de Béthune le 06/04/1921) [son nom figure sur le monument aux morts de Camblain-Châtelain] [(matr. 2751, recrutement Béthune. Fils de Louis et de Palmyre Choquet ; étudiant ; incorporé à compter du 03/10/1910, caporal le 10/04/1911, sergent le 26/10/1911, sergent-fourrier le 06/03/1912, sergent le 16/07/1912 ; rappelé à l’activité par suite de la mobilisation générale ; disparu à Landifay ; domicilié successivement à Arras et Camblain-Châtelain)]

LAURENT Alcide-Emile, des Missions Étrangères, né le 21/05/1884 à Bléquin, soldat aumônier au 208e régiment d’infanterie 6e compagnie de mitrailleuses, mort le 01/08/1916 à Harbonnières (Somme), ambulance 1/53 SP 41, des suites de ses blessures [son nom figure sur le monument aux morts de Boulogne-sur-Mer] [matr. 3556, recrutement Saint-Omer. Fils d’Alcide et d’Adélia-Zoé Tampy ; élève ecclésiastique ; exempté pour mauvaise vue et faiblesse ; reconnu apte au service armé par décision du consul de France à Singapour le 13/02/1915 ; appelé au 8e RI ; décédé des suites de blessures reçues à Fromerville)]

LAVOISIER Alfred-François-Louis, Curé à Warluzel, né le 29/12/1883 à Saint-Pierre-les-Calais, soldat au 360e régiment d’infanterie 22e compagnie, croix de guerre avec étoile de bronze, mort le 25/08/1918 à la Fayel (Oise) (ou à l’hôpital d’évacuation de Canly (Oise)), des suites d’intoxication par le gaz [(matr. 3162, recrutement Saint-Omer. Fils d’Alfred-François-Joseph et d’Esther-Valérie Gugelot ; élève ecclésiastique ; ajourné pour faiblesse en 1904 et en 1905, classé dans les services auxiliaires en 1906 pour faiblesse ; passé à la 1ère puis à la 11e section d’infirmiers militaires ; passé au 55e RI le 10/06/1916 ; passé au 157e RI le 06/07/1917 ; passé au 360e RI le 26/02/1918 ; intoxiqué au gaz le 23/08/1918 ; citation du 15/09/1918 : « soldat observateur d’une conscience remarquable pendant la période du 13 au 28 août, a suppléé à son défaut de force physique par un courage admirable jusqu’au jour où il est tombé gravement intoxiqué » ; croix de guerre avec étoile de bronze)]

LENGAGNE Clément-Joseph-Jacques, Curé à Carly, né le 29/04/1874 à Rinxent, mort le 21/03/1917 à Carly [son nom figure sur le monument aux morts de Carly]

LORIDANT Augustin-Jérôme-Joseph, Vicaire à Saint-Denis à Saint-Omer, né le 03/04/1880 à Sailly-sur-la-Lys, soldat à la 1ère section d’infirmiers militaires ambulance 10/14, mort le 29/08/1916 à Montdidier (Somme), ambulance 3/13, des suites de maladie, inhumé à la nécropole nationale l’Egalité (tombe 233) 

OBATON Louis-Joseph, Vicaire à Notre-Dame à Calais, né le 08/11/1885 à Boisdinghem, soldat de 1ère classe au 201e régiment d’infanterie 22e compagnie, mort le 24/09/1914 à Reims (Marne), hôpital civil, des suites de ses blessures [son nom figure au monument aux morts de Boisdinghem qui précise la date de décès au 08/08/1914, à vérifier sur le monument] [(matr. 662, recrutement Saint-Omer. Fils de Charles-Louis-Joseph et de Célina-Catherine-Euphrasie Dubois ; élève ecclésiastique ; incorporé au 8e RI comme engagé volontaire pour trois ans le 12/10/1905 à la mairie de Saint-Omer ; soldat de 1ère classe le 18/04/1908 ; rappelé à l’activité le 04/08/1914 ; passé au 1er RI ; domicilié successivement à Saint-Martin-Boulogne (séminaire), Arras (pensionnat Saint-Joseph), Boulogne-sur-Mer (institution Haffreingue), Saint-Omer (institution Joyer), Arras (26 rue des Promenades), Calais (22 rue de la Rivière))]

PAGNIEZ Maurice-Jean-Léon-Augustin, ordonné prêtre le 12/07/1914 à la cathédrale d’Arras, né le 19/08/1889 à Croisilles, sergent au 73e régiment d’infanterie 9e compagnie, médaille militaire, croix de guerre avec étoile de bronze, tué le 20/02/1915 à Saint-Jean-sur-Tourbe (Marne), des suites de ses blessures [son nom figure sur le monument aux morts de Croisilles] [(matr. 1289, recrutement Arras. Fils d’Alexandre-François et d’Adèle-Victorine-Joseph Varet ; étudiant ecclésiastique ; incorporé au 73e RI à compter du 03/10/1910, caporal le 28/02/1911, sergent le 25/09/1911 ; rappelé à l’activité le 03/08/1914 au 73e RI ; inscrit au tableau spécial de la médaille militaire à titre posthume (JO du 17/02/1921) : « sous-officier très brave au feu ; tué à son poste de combat le 20 février 1915 en Champagne, croix de guerre avec étoile de bronze ») ; domicilié à Arras (26 rue des Promenades)]

POULAIN Ildevert-Edouard-Joseph, ordonné le 12/07/1914 à la cathédrale d’Arras, né le 30/03/1888 à Ligny-Saint-Flochel, adjudant-chef au 127e régiment d’infanterie 6e compagnie, tué le 15/10/1914 à Berry-au-Bac (Aisne) (jugement déclaratif du tribunal de Saint-Pol du 01/07/1920) [son nom figure sur le monument aux morts de Ligny-Saint-Flochel] [(matr. 3561, recrutement Béthune. Pas de registre disponible)]

RINGOT Théodule-Octave, Curé de Moulle, né le 24/08/1876 à Landrethun-les-Ardres, soldat à la 15e section d’infirmiers militaires, mort le 05/07/1917 à Zeitenlik (Salonique, Grèce), hôpital temporaire 3, des suites de maladie, inhumé au cimetière militaire de Zeitenlik (tombe 2479) [son nom figure au monument aux morts de Moulle] [(matr. 1078, recrutement Saint-Omer

SAUVAGE Jean-Baptiste, Curé à Billy-Montigny, né le 12/10/1848 à Mercatel, mort en Octobre 1914, à Magdebourg (ou Gustow Mecklembourg) [son nom figure sur la stèle aux victimes civiles de la Grande Guerre de Billy-Montigny]

SELIN Jules-Henri-Joseph, Vicaire à Fruges, né le 01/10/1883 à Aire-sur-la-Lys, soldat au 42e régiment d’infanterie, mort le 14/06/1918 à Saint-Malo (Ille et Vilaine), hôpital mixte, des suites de blessures, inhumé au carré militaire Rocabey (carré 4 rang 1 tombe 14) [son nom figure sur le monument aux morts de Fruges] [matr. 1252, recrutement Saint-Omer. Fils d’Henri-Joseph et d’Eléonore-Marie Carbonnet ; élève ecclésiastique ; bon, dispensé article 21, frère au service ; incorporé au 8e RI le 14/11/1904 ; rappelé à l’activité par la mobilisation générale ; passé au 42e RI le 21/06/1917, décédé des suites d’intoxication au gaz au Mont-Kemmel survenue le 20/05/1918 ; domicilié successivement à Arras (grand séminaire), Bapaume (collège Saint-Jean-Baptiste), le Portel (rue de la Tannerie) et Fruges)]

SELINGUE Désiré-Louis-Auguste, Curé de Saint-Auguste à Vendin-le-Vieil, né le 05/06/1879 à Réty, soldat à la 1ère section d’infirmiers militaires, mort le 14/08/1917 au centre hospitalier chirurgical de Rousbrugge (à ZEEBRUGE) (Belgique), des suites de ses blessures [son nom figure sur le monument aux morts de Réty]

VALLIERE Paul-Louis-Victor, Vicaire à Saint-Nicolas Arras, né le 05/02/1881 à Aubin-Saint-Vaast, soldat à la 1ère section d’infirmiers militaires, tué le 29/12/1914 à Arras, tué par éclat d’obus [son nom figure sur le monument aux morts d’Aubin-Saint-Vaast]

VASSEUR Georges-Lucien, professeur à Saint-Bertin à Saint-Omer, né le 13/08/1878 à Lumbres, soldat à la 3e section d’infirmiers militaires, médaille de Saint-Georges 4e degré, mort le 06/11/1918 à Lisieux (Calvados), hôpital mixte des suites de maladie [son nom figure sur le monument aux morts de Lumbres]

WARENGHEM Abel-Léon-Clément, professeur à Sainte-Marie à Aire-sur-la-Lys, né le 19/09/1888 à Aire-sur-la-Lys, sergent au 33e régiment d’infanterie, tué le 15/08/1914 à Dinant (Belgique), tué à l’ennemi [son nom figure sur le monument aux morts d’Aire-sur-la-Lys] [(matr. 938, recrutement Saint-Omer. Fils de François-Clément et de Marie-Antonie Bouret ; séminariste ; incorporé au 33e RI le 06/10/1909 ; caporal le 16/04/1910, sergent le 27/09/1910 ; rappelé à l’activité par la mobilisation générale ; domicilié successivement à Arras (rue des Promenades) et Aire-sur-la-Lys)]

Elèves du Grand Séminaire

BARBIER Albert-Joseph, de Chocques, né le 11/12/1893 à Chocques, sergent au 9e bataillon de chasseurs à pied, tué le 23/06/1915 aux Eparges, tranchées de Calonne (Meuse), tué à l’ennemi

BOURGAIN Jean-Baptiste-Joseph, né le 05/05/1893 au Portel, caporal au 151e régiment d’infanterie, croix de guerre avec étoile de bronze, tué le 31/08/1918 à Soissons (au sud de Crouy) (Aisne), tué à l’ennemi

CAROUX Alphonse-Joseph, de Conteville-les-Boulogne, né le 07/07/1890 à Wimille, caporal au 110e régiment d’infanterie, tué le 13/04/1915 aux Eparges (Meuse), tué à l’ennemi

CARPRIAUX Henri-Albert, de Méricourt-Mines, né le 29/11/1894 à Courrières, soldat au 63e régiment d’infanterie, tué le 25/09/1915 à Thélus (et non Hébuterne) (Pas-de-Calais), tué à l’ennemi

CORNET Joseph-Henri, né le 31/12/1889 à Bourlon, caporal au 33e régiment d’infanterie mort le 01/01/1915 à Höxter (Allemagne), prisonnier interné en Allemagne, décédé des suites de blessures de guerre [(matr. 725, recrutement Arras. Fils de Charles et de Sophie Cattiaux. Séminariste. Incorporé au 1er RI le 05/10/1910, caporal le 01/12/1911 ; rappelé à l’activité le 2e jour de la mobilisation au 1er RI, fait prisonnier de guerre ; domicilié à Arras (rue des Promenades))]

DEGAND Alfred, né le 19/09/1893 à Metz-en-Couture, caporal au 43e régiment d’infanterie 3e bataillon 9e compagnie, mort le 10/11/1914 à Tours (Indre-et-Loire), hôpital auxiliaire 10, des suites de blessures

DEGAND Léon-Oscar-Louis, né le 12/07/1889 à Metz-en-Couture, sergent au 108e régiment d’infanterie 7e compagnie, médaille militaire, croix de guerre avec palme, tué le 13/04/1917 à Cupperly la Cheppe (Marne), ambulance 7, des suites de ses blessures [(matr. 547, recrutement Arras. Fils de Léon-Oscar et d’Adélaïde-Sophie-Josèphe Boniface ; élève ecclésiastique ; incorporé au 84e RI le 04/10/1910 ; caporal le 29/09/1911 ; rappelé à l’activité le 2e jour de la mobilisation au 84e RI ; nommé sergent le 20/11/1915 ; passé au 126e RI le 29/09/1914, au 108e RI le 06/07/1916 ; cité à l’ordre du régiment le 19/04/1915 : « excellent gradé, brave et dévoué ; blessé légèrement à Regneville, a conservé le commandement de son escouade » ; cité à l’ordre du régiment le 09/06/1917 : « sous-officier d’élite très brave au feu, blessé très grièvement le 13/04/1917 au cours d’une reconnaissance exécutée en plein jour sous le feu de l’ennemi » ; médaille militaire pour prendre rang du 15/04/1917, et croix de guerre avec palme)]

DELOS Paul-Emile-Joseph, né le 10/02/1895 à Ham-en-Artois, sergent fourrier au 70e régiment d’infanterie  3e compagnie de mitrailleuses, croix de guerre avec étoile de bronze, tué le 26/04/1917 à Prosnes Mont-Cornillet (Marne), tué à l’ennemi

DUPONT Cyr-Louis, né le 14/02/1889 à Lillers, domicilié à Gonnehem, sergent au 43e régiment d’infanterie, tué le 16/02/1915 à le ferme de Beauséjour commune de Minaucourt (Marne), tué à l’ennemi [(matr. 23, recrutement Béthune. Fils de Jean-Baptiste et d’Elise-Célestine Grenez ; élève ecclésiastique ; incorporé à compter du 03/10/1910, caporal le 26/09/1911, sergent le 21/09/1914 ; rappelé à l’activité le 02/08/1914 ; domicilié à Arras (26 rue des Promenades, institut Parisis))]

HERICOURT Edouard-Clément-Donat, né le 25/11/1894 à Acquin, sergent au 127e régiment d’infanterie, tué le 19/02/1915 à Mesnil-les-Hurlus (Marne), tué à l’ennemi

HERRENGT Charles-Léon-Auguste, né le 26/08/1890 à Lille, y domicilié, sergent au 33e régiment d’infanterie, tué le 17/02/1915 à Saint-Jean-sur-Tourbe (et non Mesnil-les-Hurlus) (Marne), ambulance 2, des suites de ses blessures, inhumé à la nécropole nationale de Saint-Jean-sur-Tourbe (tombe 722)

LAMIAUX Louis-Guislain-Joseph, né le 15/10/1893 à Gonnehem, maréchal des logis au 27e régiment d’artillerie de campagne, croix de guerre avec étoile d’argent, mort des suites de blessures le 06/09/1921 à Gonnehem (Pas-de-Calais), des suites de ses blessures

LAURENT Joseph-Alexis, né le 31/03/1897 à Saint-Omer, aspirant au 165e régiment d’infanterie, croix de guerre avec étoile de bronze, tué le 12/04/1918 à Hangard-en-Santerre (Somme), tué à l’ennemi

LESAGE Charlemagne, né le 03/02/1891 à Graincourt-les-Havrincourt, sergent au 201e régiment d’infanterie 22e compagnie, tué le 22/09/1915 à Sapigneul Cormicy (Marne), tué à l’ennemi

MARTEL Arthur-Raphaël-Emile, né le 28/08/1894 à Aire-sur-la-Lys, sergent au 219e régiment d’infanterie, tué le 01/07/1916 à Foucaucourt en Santerre (Somme), tué à l’ennemi, inhumé au cimetière militaire du 219 à Soyécourt (tombe 38)

MENARD Paul-Charles-Joseph, né le 03/10/1889 à Fillièvres, maréchal des logis au 227e régiment d’artillerie de campagne, 1er groupe 21e batterie, croix de guerre avec étoile de bronze, tué le 17/06/1918 au Mont des Cats (Nord) ou Vlamerthinghe (Belgique), tué à l’ennemi, inhumé au cimetière militaire britannique Lyssenthoek (carré 33, rang 6, tombe 30)

MOLIN Fernand-Oscar-Joseph, né le 02/03/1890 à Gouy-en-Artois, sergent au 8e régiment d’infanterie, mort le 04/05/1915 à Kassel (Allemagne), hôpital de Niederzwehren, décédé de maladie (typhus) en captivité

PRUVOST Émile-Léon-Alfred, né le 25/06/1896 à Bourthes, soldat au 17e régiment d’infanterie, médaille militaire, croix de guerre avec étoile d’argent, tué le 27/10/1918 à Béthancourt côte 134 au sud-est de Saint-Quentin-le-Petit (Aisne), tué à l’ennemi

PRUVOST Procope-Louis-Jean-Baptiste, né le 15/06/1890 à Lorgies, sergent au 78e régiment d’infanterie, tué le 18/02/1915 à Mesnil-les-Hurlus (Marne), tué à l’ennemi

RICQUE Richard, né le 19/12/1894 à Hermies, soldat au 73e régiment d’infanterie, tué le 16/02/1915 à Mesnil-les-Hurlus (Marne), tué à l’ennemi, inhumé à la nécropole nationale la Crouée à Souain (marne), ossuaire 5

ROCHES Pierre-Oscar-Lucien, né le 24/11/1897 à Arras, sergent au régiment d’infanterie, 5e compagnie, croix de guerre avec étoile de bronze, mort le 30/05/1918 à Zuydcoote (Nord), hôpital temporaire 34bis SP122, des suites de ses blessures

SEVRETTE Victor, né le 23/02/1890 à Pronville, soldat au 84e régiment d’infanterie, croix de guerre, tué le 23/08/1914 à Saint-Gérard Fosses la Ville (Belgique), tué à l’ennemi, réinhumé au cimetière de Pronville

SOUBITEZ Gabriel-Gédéon, né le 17/09/1893 au Portel, soldat au 43e régiment d’infanterie, croix de guerre avec étoile de bronze, mort le 02/09/1918 à Paris (10e) (Seine), hôpital Lariboisière, des suites de maladie (méningite)

STEUX Henri-Joseph, né le 03/05/1893 à Liévin, domicilié à Méricourt-Mines, soldat au 33e régiment d’infanterie, tué le 19/02/1915 à Mesnil-les-Hurlus (Marne), disparu (jugement déclaratif du tribunal d’Arras du 27/02/1921)

VALENS Léon, né le 24/09/1892 à Hénin-Liétard, soldat au 33e régiment d’infanterie, tué le 19/02/1915 à Mesnil-les-Hurlus (Marne), tué à l’ennemi

VAN LAARHOVEN Paul-Maurice, né le 28/06/1891 à Saint-Omer, lieutenant de réserve au 148e régiment d’infanterie, croix de guerre, mort le 05/07/1917 à Gumendzé-Ville (Macédoine, Grèce), ambulance de la colonne mobile de la 122e DI, des suites de maladie

VILTART René-Léonce-Joseph, né le 09/07/1885 à Arras, sous-lieutenant au 233e régiment d’infanterie, 22e compagnie, croix de guerre avec palme, tué le 13/06/1915 à Hébuterne (Pas-de-Calais) aux tranchées de Serre-Mailly-Maillet, tué à l’ennemi [(matr. 640, recrutement Arras. Fils de Léonce-Auguste-Louis et de Julia-Marie-Catherine Char?; étudiant ; engagé volontaire pour trois ans le 04/10/1905 à la mairie d’Arras pour la 33e RI, caporal le 20/06/1906, sergent le 22/11/1906 ; rappelé à l’activité le 3e jour de la mobilisation ; promu sous-lieutenant à titre temporaire le 10/10/1914 et à titre définitif par décret du 27/05/1915 ; blessé dans les combats du 3 au 16 septembre 1914 à Hermonville, blessé à divers combats ; cité à l’ordre de la division : « au cours d’un bombardement extraordinairement violent des positions ennemies conquises le 13 juin, est sorti de l’abri dans lequel il se trouvait pour soigner les blessés de sa section ; officier déjà blessé en octobre, est revenu au front à peine guéri » ; croix de guerre avec palme ; domicilié successivement à Florennes (Namur), Gemert (Brabant), Sainte-Odile (Alsace-Lorraine), Cologne et Bome)]

WILLAY Emmanuel-Joseph, né le 13/03/1888 à Hénin-Liétard, sergent au 43e régiment d’infanterie, tué le 05/04/1915 au bois de Pareid commune d’Hennemont (Meuse), tué à l’ennemi [(matr. 1922, recrutement Béthune ; fils d’Emmanuel-Joseph et d’Ambroisine-Pauline Guilbert ; étudiant ecclésiastique ; incorporé à compter du 07/10/1909 ; caporal le 26/09/1910 ; rappelé à l’activité par la mobilisation générale ; sergent le 06/10/1914)]


Elèves des Petits Séminaires

DELBARRE Valéry-Bénoni-Cyr-Jean-Baptiste, né le 21/12/1897 à Lestrem, caporal au 5e groupe cycliste, croix de guerre avec étoile d’argent,  tué le 27/03/1918 à Marquivillers (Somme) à l’Echelle Saint-Aurin, disparu (jugement déclaratif du tribunal de Béthune du 20/06/1927)

DUVAL Pierre-Adrien, né le 23/02/1895 au Portel, soldat au 272e régiment d’infanterie 17e compagnie, mort le 07/09/1916 à Wiencourt (Somme), hôpital d’évacuation, des suites de ses blessures

FRERE Gaston-Marius-Théophile-Onésime, né le 24/12/1897 à Hucqueliers, domicilié à Fleurbaix, soldat au 110e régiment d’infanterie, tué le 25/07/1917 à Boesinghe (Belgique), tué à l’ennemi

HAUTECŒUR Xavier-Louis-Joseph, né le 13/10/1891 à Averdoingt, soldat au 118e régiment d’artillerie lourde, médaille militaire, croix de guerre, mort le 01/05/1917 à Glennes (Belgique), ambulance 8/18, des suites de ses blessures

PERARD Gaston-Narcisse-Auguste, né le 22/04/1893 à Boulogne-sur-Mer, sergent au 73e régiment d’infanterie, médaille militaire, tué le 02/03/1916 à Verdun (Meuse), des suites de ses blessures, inhumé à la nécropole nationale Glorieux à Verdun (tombe 194)

SAISON Cyrille-Joseph, né le 30/11/1896 à Bonningues-les-Ardres, soldat au 18e régiment d’infanterie, tué né le 09/07/1916 à Vienne-le-Château (Marne), tué à l’ennemi

TELLIER Jules-Auguste-Henri, né le 19/11/1897 à Boulogne-sur-Mer, soldat au 150e régiment d’infanterie, tué le 01/08/1917 à Louvemont (Meuse) (et non Verdun), tué à l’ennemi